Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risque incendie

Sécurité incendie : un système de fermeture automatique des portes pour les ERP

Iseo vient de mettre au point bloc compact de sécurité à retenue électromagnétique. Relié à une alarme incendie, il déclenche la fermeture automatique des portes coupe-feu en cas de départ de feu.

La réglementation relative à la sécurité incendie dans les établissements recevant du public (ERP) requiert notamment l’installation de portes anti-incendie pour empêcher la propagation du feu et des fumées toxiques. De fait, ces portes doivent pouvoir se fermer automatiquement pour garantir un compartimentage hermétique des espaces. Dans ce cadre, le spécialiste des systèmes de sécurité Iseo dévoile un dispositif anti-incendie de fermeture automatique des portes connecté au système d’alarme incendie. 

ce-dispositif-se-fixe-sur-les-portes-coupe-feu

Ce dispositif à fixer sur les portes coupe-feu est connecté au système d’alarme incendie. Il déclenche la fermeture automatique des portes en cas d’incendie.
© Iseo

Un mode « temporisation »

Il s’agit du BCS 2000, un bloc compact de sécurité à retenue électromagnétique relié à un bandeau  DAS (Dispositif actionné de sécurité). Ce dernier, fixé sur les portes coupe-feu, fonctionne en temps normal selon un mode de « temporisation » électronique qui retarde la fermeture des portes. «En utilisation courante, hors alarme incendie, lorsque la porte n’est pas maintenue en position ouverte par les retenues électromagnétiques, le bloc compact de sécurité fonctionne comme un ferme-porte» précise Iseo.

Une fermeture automatique des portes

En cas de départ de feu, lorsque l’alarme incendie se déclenche, le mode « temporisation » laisse place automatiquement à une fermeture des portes. Et ce, afin d’activer le compartimentage immédiat des différentes pièces du bâtiment. « Cette temporisation, parce qu’elle module la fermeture, permet une utilisation plus fluide, facilitant ainsi le transport des personnes (brancards, fauteuils, groupes de personnes…) ou des biens (chariots)» ajoute le fabricant dans un communiqué. 

Un réglage de la vitesse de fermeture

Pour que la fermeture ne s’avère pas trop brutale, et donc susceptible de blesser quelqu’un, il est possible de régler sa vitesse, douce ou par à-coup final. «Lorsque la porte est maintenue en position ouverte par les retenues électromagnétiques, une simple pression sur un bouton intégré au bandeau suffit à libérer les vantaux sans avoir à forcer» ajoute Iseo.

Un dispositif relié au centre de surveillance incendie

Bien sûr, ce dispositif n’est rendu possible que par sa connexion à une alarme incendie qui déclenche l’interruption du courant électrique. Ce qui, en conséquence, désactive les retenues électromagnétiques et libère les vantaux. Pour plus de fiabilité, « des contacts secs permettent au centre de surveillance incendie, à chaque instant, de savoir si les portes sont fermées ou maintenues ouvertes ».

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion