Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Urmet couple sécurité et domotique avec son Kit Egon

Cette offre repose notamment sur une centrale d’alarme à laquelle peuvent être associés différents périphériques Zigbee. L’utilisateur peut programmer des scénarios qui s’exécuteront automatiquement en cas d’intrusion.

Image de la centrale avec ses périphériques

La centrale est livrée avec différents périphériques. © Urmet

Avec son nouveau kit Egon, le groupe Urmet concilie sécurité et confort des bureaux ou de l’habitat. La nouvelle offre de ce groupe spécialisé dans l’interphonie et le contrôle d’accès, repose sur une solution sans fil IP/GSM et 3 G qui permet de surveiller et de sécuriser les espaces tertiaires et domestiques. Le kit repose sur une centrale d’alarme intégrant un clavier tactile et une sirène interne, une télécommande, un détecteur de mouvements infrarouge ainsi qu’un contact magnétique. La mise en place s’effectue par un installateur mais sans nécessiter de travaux.

Images et vidéo consultables sur smartphone

Couplés à une caméra IP/Lan qui n’est toutefois pas prévue dans le kit, les détecteurs de présence enclenchent automatiquement l’alarme et l’enregistrement photo et vidéo en cas d’intrusion. Une notification sera transmise également sur le smartphone Android ou Apple de la personne en charge de gérer le système. Elle pourra alors consulter les images en temps réel sur son smartphone où elle aura préalablement téléchargé l’application Elkron Egon. Une fois installé par un professionnel, le kit se programme facilement via le portail web qui lui est dédié. L’utilisateur peut y définir différents scenarii. Par exemple, en cas d’intrusion, la centrale saura automatiquement baisser les volets, verrouiller le portail, ouvrir les lumières, déclencher des sirènes et des caméras, etc. Seule condition, ces appareils doivent être connectés à des périphériques Zigbee*. Dès lors, l’utilisateur peut aussi gérer son confort en actionnant ses installations de chauffages ou tout autre appareil.

Eliane Kan

*Il s’agit d’un protocole de haut niveau qui permet aux appareils équipés de petits émetteurs radios de communiquer entre eux.

Commentez

Participez à la discussion