Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Serrure connectée sans fil pour hébergements collectifs

Le fabricant Urmet connu pour ses systèmes de contrôle d’accès que l’on trouve dans les H.L.M., vient de commercialiser un système de lecture de badge qui permet de mieux gérer les droits d’accès.

Une main avance un badge devant le lecteur Viky.

Le lecteur se pose directement sur la serrure existante, il suffit ensuite de présenter son badge pour en obtenir l’accès. © Urmet

Pour compléter son système de contrôle d’accès Visiosoftweb, le spécialiste de l’interphonie Urmet vient de lancer Viky, une serrure autonome sans fil. Il s’agit de sécuriser l’attribution des droits d’accès tout en facilitant son installation sur les portes existantes. Le système, qui est majoritairement utilisé chez les bailleurs sociaux français (95% d’entre eux selon le fabricant), a été conçu en particulier pour les résidences collectives comme les foyers étudiants, les centres d’hébergement pour personnes handicapées, les maisons de retraites ou encore les copropriétés à fort renouvellement locatif. 

Faciliter les travaux

Principale raison, la serrure a été pensée pour s’adapter aux contraintes de ce type de bâtiments qui comprennent de nombreuses portes communes dans des configurations très différentes. On pense notamment aux halls, aux caves, aux locaux à vélos ou à poubelles. Dans le cas d’une rénovation, le fait de devoir changer chaque serrure de chaque porte, peut s’avérer une tâche particulièrement fastidieuse. Du coup,  le fabricant a eu l’idée de concevoir un lecteur de badge adaptable aux serrures standard 2 et 3 points, sans rien changer aux portes. 

Un système robuste

Pour une plus grande compatibilité, deux versions sont disponibles, à savoir en cylindre renforcé anti-arrachement ou en béquille, avec ou sans profil européen pour le verrouillage mécanique. Côté résistance, le serrurier assure que son cylindre est capable de supporter 60 000 manœuvres sur deux ans, 90 000 manœuvres pour la béquille, grâce à sa pile lithium 3V..

Des badges temporaires

Ensuite chaque badge se paramètre sur la plateforme VisiosoftWeb. Outre les résidents, il est possible d’attribuer des badges aux visiteurs ou prestataires qui sont amenés à venir souvent. Par exemple les aides-soignants, les femmes de ménages ou encore à la baby-sitter. Pour cela, le site propose de réaliser des droits d’attribution partiels et temporaires. Ce qui signifie que l’accès n’est valable que durant les horaires durant lesquels la personne est censée exécuter sa mission.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion

Suivez-nous