Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Une solution domotique pour dissuader les cambrioleurs

Alors que de nombreux citadins se sont retranchés dans leurs résidences secondaires, le risque de cambriolage explose en ville. Une catastrophe qui pourrait être évitée grâce au dispositif de dissuasion de Yokis.

Scénarios-domotiques-via-application-Yno

Cette solution domotique développe des scénarios domotiques via une appli, pour empêcher un cambrioleur d’entrer.
© Yokis Urmet

Peu avant l’annonce des mesures de confinement, près d’un million de Franciliens, selon les chiffres collectés par Orange, se sont livrés à un véritable exode vers la campagne, le bord de mer ou la montagne. Réfugiés dans leurs résidences secondaires, ces citadins ne partent pas pour autant l’esprit tranquille. Face au risque de recrudescence des cambriolages, certains dispositifs de surveillance des habitats pourraient en intéresser plus d’un. A commencer par la solution domotique du fabricant de micromodules Yokis Urmet. Pilotable à distance, celle-ci consiste à programmer des scénarios domotiques capables de dissuader les cambrioleurs. 

Programmer un scénario dissuasif

En cas d’intrusion, les systèmes de vidéosurveillance et d’alarme classiques ne réagissent pas toujours assez vite. Le temps que les forces de l’ordre arrivent, il est souvent trop tard. D’où l’intérêt d’une solution capable de repousser le voleur grâce à des modules domotiques dynamiques. Concrètement, il s’agit de programmer des scénarios à partir d’un ensemble d’éléments connectés comme les volets roulants, l’éclairage, les prises commandées ou encore les ouvertures. 

Faire croire à la présence de l’habitant

Via l’appli Yno, l’utilisateur surveille à distance l’intégrité de son habitat. Par exemple, en vérifiant que les volets et le garage restent bien fermés. En prévention, cette solution simule la présence des habitants au sein du logement en maintenant activé le système d’éclairage ou encore la chaîne HiFi. 

Un blocage automatisé des accès

Dans le cas où ce dispositif ne suffit pas à éloigner les importuns, le fabricant a prévu un ensemble de scénarios. Relié par des détecteurs tiers, chaque élément domotique s’active selon une chorégraphie. Par exemple, si le cambrioleur se trouve dans le jardin, un détecteur de présence va activer l’alarme sonore. De concert, chaque accès de la maison demeurera bien verrouillé. 

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion