Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Cybersécurité

Télétravail : une solution durable ?

Face aux contraintes que l'organisation du télétravail implique, l’éditeur Netwrix livre ses conseils sur le plan managérial et technique en matière de cybersécurité. Le but étant de permettre aux employés qui le souhaitent de pérenniser ce mode de travail.

les-francais-seduits-par-le-teletravail

Selon une étude de Gartner, les Français sont de plus en plus nombreux à être séduits par le télétravail.
© Jacky Chiu pour Unsplash

Selon une étude de Gartner, le confinement pousse plus de 81% des entreprises tricolores à opter pour le télétravail. Une décision qui s’avère pour beaucoup la seule solution pour maintenir à flot l’activité. Reste que cette démarche initiée dans l’urgence pose de gros problèmes en termes de cybersécurité. Munis d’un simple laptop, les employés ne bénéficient pas d’outils de protection numérique aussi efficaces que d’habitude. Dans ce contexte, l’éditeur Netwrix donne ses conseils pour pérenniser cette démarche en toute sécurité. 

Les Français séduits par le télétravail

Premier constat, avec la démocratisation forcée du télétravail, le cabinet d’analyse Gartner estime que « de nombreux actifs envisagent de télétravailler plus souvent à l’avenir, après la levée du confinement ». Or, pour transformer cet essai en travail régulier à long terme, de nombreux critères doivent être pris en compte. Tant sur le plan organisationnel et managérial que sécuritaire.

Des activités incompatibles avec ce mode de travail

« Alors que dans de nombreux cas, il sera simple de permettre à l’ensemble des collaborateurs de travailler à distance, pour de nombreux secteurs, tels que la vente au détail, l’industrie ou encore l’hôtellerie, ce n’est tout simplement pas une option » estime Pierre-Louis Lussan, directeur Europe Sud-Ouest et manager France chez Netwrix.

Cibler le personnel adéquat

D’un point de vue managérial, il s’agit tout d’abord d’identifier quels postes s’avèrent compatibles avec un télétravail à long terme. « Deuxièmement, il faut veiller à ce que les entreprises disposent du personnel adéquat, à même de maintenir la productivité dans ce nouveau paradigme  » conseille le manager

Des salariés expérimentés

Conséquence : « un nouvel ensemble de processus de gouvernance et de suivi serait nécessaire pour assurer une efficacité opérationnelle et réglementaire », prévient Pierre-Louis Lussan. Par exemple, mieux vaudrait cibler les salariés les plus expérimentés pour les faire basculer sans encombre en télétravail. 

Attention au IoT

Autre enjeu crucial, l’infrastructure informatique dont disposent la plupart des entreprises ne suffit pas forcément pour un télétravail sécurisé. « De nombreuses organisations fonctionnent toujours avec des systèmes informatiques aujourd’hui désuets, qui n’ont pas été conçus pour permettre l’accès à distance ou pour prendre en charge de nouvelles technologies telles que les appareils IoT ». Et c’est sans compter sur les collaborateurs qui se servent de leur laptop personnel pour accéder aux réseaux et aux données de l’entreprise… D’où l’importance de redoubler de vigilance face aux cybermenaces. 

Une infrastructure informatique sécurisée

« Dans la pratique, cela implique que les collaborateurs disposent de datacenters en ligne sécurisés, gérés par des équipes IT et analysés en permanence pour identifier les données à risque », souligne Pierre-Louis Lussan. Autre critère à prendre en compte, le comportement des utilisateurs doit également faire l’objet d’une surveillance plus importante. Et ce, afin de détecter tout incident de sécurité potentiel en temps réel.

 Maintenir les bonnes pratiques

Quoi qu’il en soit, pour Netwrix, malgré toutes les précautions prises, des pertes de données semblent inévitables. En cause, l’augmentation des erreurs des collaborateurs à distance, mal préparés à ce nouveau format. « La priorité actuellement est donc de définir précisément les bonnes pratiques et processus à suivre pour les télétravailleurs, les mettre en place et s’assurer qu’ils soient rigoureusement appliqués ». Comme définir des mots de passe sécurisés, ou ne pas répondre à des mails douteux…

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion