Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Cybersécurité

Sopra Steria et le CEA signent un partenariat de transfert technologique dans le domaine de la cybersécurité

L’accord vise à travailler sur le détection de bruits numériques faibles à partir des technologies de traitement du signal et à créer un nouveau type de salle d’opération dédiée à la sécurité informatique. Il pourrait aussi contribuer à structurer la filière.

Sopra Steria, une SSII spécialisée entre autres dans le domaine de la cybersécurité, et CEA Tech, le pôle « recherche technologique » du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) annoncent la signature d’un partenariat de R&D visant à transférer les technologies génériques issues du CEA au sein du « Laboratoire d’Innovation » du Centre de Cybersécurité de Sopra Steria, situé à Toulouse.

Deux axes de développement. L’accord des deux partenaires couvre une période de trois ans, avec deux axes majeurs déjà lancés grâce à l’expertise de l’institut List de CEA Tech : la détection de bruits numériques faibles à partir des technologies de traitement du signal. Et la création d’une nouvelle génération de « war room », un terme qui désigne une salle d’opération ayant vocation à gérer des situations ponctuelles, comme une crise ou un appel d’offres. Dans le vocable militaire, une salle d’opérations est constituée dans le but d’assurer la coordination des actions au niveau stratégique le plus haut de groupes d’armées de taille importante. Concrètement, cette « war room » sera spécifiquement dédiée à la gestion de crises liées à la cybersécurité.

Structurer la filière. En outre, l’accord entre dans le cadre du programme Albatros, labellisé par le pôle de compétitivité mondial Aerospace Valley, dont les deux partenaires sont membres. L’objectif de ce programme structurant est de développer des synergies entre les acteurs de la filière aéronautique et spatiale européenne, afin de protéger le patrimoine numérique des entreprises et de développer leur compétitivité.Par ailleurs, en 2015, Sopra Steria et CEA Tech, veulent produire des solutions adaptées aux besoins des opérateurs en situation de surveillance active.

Guillaume Pierre

Commentez

Participez à la discussion

Suivez-nous