Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Plyval aide à géoréférencer les réseaux souterrains

D’ici fin mars, les exploitants devront pour déclarer le géo-référencement de leurs réseaux enterrés (eau, électricité, gaz...). On en est loin :plus de 100 000 dommages sont à déplorer chaque année lors de travaux effectués à proximité de réseaux aériens ou souterrains. Le britannique Plyval veut changer la donne.

Le concept est simple. Au moment de poser un réseau enterré, il s’agit d’introduire un fil traceur plat en inox, isolé par une gaine de la couleur du fluide : marron pour l’assainissement, bleu pour l’eau, jaune pour le gaz. Le système a été créé à la suite de la publication de la norme obligatoire NF S70-003 au 1er juillet 2012. Laquelle stipule que toute réfection de réseau ‘‘sensible’’ (électricité, gaz, réseaux de chaleur, eau) ou tout nouveau chantier soient géoréférencés en catégorie A, c’est-à-dire avec moins de 40 cm d’erreur de localisation. La réglementation date de 2012 mais tous les réseaux ne s’y sont pas encore conformés. Chaque année, plus de 100 000 dommages sont à déplorer lors de travaux à proximité des réseaux aériens ou souterrains en France, selon des chiffres émanant du ministère de l’Égalité du Territoire et du Logement et du ministère l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie.

Sécurité et discrétion. Pour faire face à ce défi, la société Plymouth lance Polyval Concept. Un système qui référence les tuyaux enterrés en profondeur, latitude et longitude sur toute la continuité du réseau. Pour y parvenir, une borne est placée au mur ou au sol tous les 500 mètres afin de , pour localiser le plus précisément possible le câble posé sur le tuyau grâce à un signal électromagnétique. « La différence avec les autres produits, c’est que ces bornes fonctionnent avec tous les détecteurs universels de câbles et ne nécessitent donc pas de détecteur spécifique », explique Valentine Pandelé, responsable de la communication de Plymouth. En milieu rural, difficile de retrouver un réseau enterré. En milieu urbain, les maîtres d’œuvre doivent gêner le moins possible la circulation. « Avec Plyval Concept, il devient aisé d’établir une cartographie précise des réseaux de tuyaux enterrés, sans limite de profondeur, reprend Valentine Pandelé. Cette précision aide à ne plus sur-dimensionner la taille des tranchées de largeur minimum.»

Caroline Albenois

Commentez

Participez à la discussion