Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Le point de vue d’un fabricant : DEF

Frédéric Patry, responsable marketing chez DEF, revient sur le rôle d’un fabricant de systèmes de détection incendie...

Alarmes, Protection, Sécurité : Quelles sont les caractéristiques des systèmes de détection DEF ?
Frédéric Patry : DEF est actif sur ce marché depuis 50 ans. Depuis sa création la société s’est spécialisée dans la mise au point de systèmes de détection avec l’ambition de couvrir l’ensemble des besoins et des applications possibles Nous sommes par ailleurs le seul fournisseur international à fabriquer en France avec trois unités de fabrication (détecteurs, centrales, reprise et reconditionnement des détecteurs).
APS : Comment vous positionnez-vous sur ce marché ?
Frédéric Patry : Nous proposons à l’heure actuelle la gamme la plus large du marché avec des centrales allant de 128 à plus 16 000 points de détection grâce à la mise en réseau de notre centrale Forte (gamme Cassiopée). Nous développons par ailleurs nos nouvelles gammes avec le souci d’assurer la compatibilité ascendante des différentes technologies employées. Nos solutions personnalisées permettent également d’exploiter et d’installer tout type de détecteurs (fumée, flamme, chaleur, linéaire, et haute sensibilité).
APS : Quelles sont les autres spécificités de la gamme détection DEF ?
Frédéric Patry : L’une de nos forces est de favoriser l’adéquation entre les interventions que nous réalisons et les conditions d’exploitation des sites. La compatibilité entre nos différentes générations de détecteurs, ioniques notamment, rend en effet possible leur migration vers les dernières technologies optiques interactives. De fait, nous pouvons programmer cette migration sur quatre années ce qui permet une plus grande maîtrise du risque. Exemple : dans le cadre de la migration du SSI d’un hôtel, nous n’intervenons que sur un certain nombre de chambres/an de façon à ne pas gêner l’activité. Idem pour un hôpital. Autre atout : l’intérêt économique, puisque l’investissement est échelonné sur plusieurs années. Enfin, nous anticipons sur la réglementation en étant les seuls à proposer un service de migration souple et de reprise des détecteurs ioniques. Un service qui s’inscrit dans le dispositif innovant de « Eko – la solution caméléon » lancé il y a 18 mois et qui a déjà séduit de très nombreux établissements.

En savoir plus

Cet interview est extrait du Magazine APS – numéro 171 de Mai 2008.
Pour plus d’information sur nos publications, contactez Juliette Bonk .

Commentez

Participez à la discussion