Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Le lecteur d’empreintes digitales Signo mise sur l'interopérabilité

Développé par HID Global, ce nouveau dispositif de contrôle d’accès biométrique bénéficie de technologies qui le rendent compatible avec de nombreux écosystèmes.

Lecteurs d’empreintes digitales Signo.

Les lecteurs d’empreintes digitales Signo ont été conçus pour résister aux intempéries.
© HID Global

La flexibilité et l’interopérabilité figurent parmi les défis les plus importants en matière de contrôle d’accès aux bâtiments. En effet, il s’agit d’aider les entreprises à migrer sans difficulté. Vers de nouvelles solutions d’accès numérique comme les dispositifs biométriques. Conscient de cet enjeu, le spécialiste du contrôle d’accès HID Global vient de dégainer une nouvelle gamme de lecteurs d’empreintes digitales. Batisée Signo, celle-ci embarque pas moins de douze technologies d’accréditation pour la rendre compatible avec un maximum d’écosystèmes technologiques. 

Des solutions de plus en plus polyvalentes

Ce lancement intervient à un moment où les systèmes d’accès mobile prennent de plus en plus d’importance dans les environnements intelligents. « De fait, les consultants, les intégrateurs et les utilisateurs finaux exigent des solutions de plus en plus polyvalentes et performantes », estime Harm Radstaak. Vice-président et directeur général des solutions de contrôle d’accès physique chez HID Global. 

Vers des lecteurs digitaux dans les établissements scolaires ? 

Parmi les critères en faveur de cette interopérabilité, le fabricant indique que son lecteur prend en charge la technologie Enhanced Contactless Polling (ECP). A savoir un dispositif signé Apple, capable de fonctionner avec les cartes d’étudiant. De quoi intéresser les université et même les lycées qui souhaitent mieux filtrer les entrées et sorties de leurs élèves… 

Résistance aux intempéries

Outre la compatibilité technologique, les dispositifs de contrôle d’accès doivent répondre à une contrainte de taille. Leur installation physique dans le bâtiment. Pour fonctionner en extérieur, même dans des conditions difficiles, Signo se constitue de matériaux robustes, résistants aux intempéries et conformes à la norme IP65. Laquelle exempte les appareils de joints supplémentaires. Pour aller plus loin, le système embarque un dispositif de détection automatique de la surface. En fonction de la matière du support sur lequel il est installé, le lecteur se recalibre différemment. Le but étant de garantir la fiabilité des performances de distance de lecture. 

Des clés d’authentification personnalisables

Côté sécurité, les lecteurs Signo se configurent via le protocole Open Supervised Device Protocol (OSDP). Et ils se basent sur un modèle multi-couche qui garantit confidentialité et fiabilité des données. Ils stockent leurs clés cryptographiques sur du matériel certifié EAL6+, avec la possibilité de les adapter aux exigences des clients finaux. Enfin, le fabricant a prévu un procédé de contrôle de la vélocité pour protéger les lecteurs contre toute tentative de piratage électronique brutale.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion