Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Cybersécurité

La YubiKey devient biométrique

Pour cette nouvelle version, la clé d’authentification du suédois Yubico qui, à l’origine, offrait une authentification à double facteur se met désormais à la mode biométrique grâce à un lecteur d’empreintes digitales.

Une clé USB Yubico est attachée à un trousseau.

Désormais, la YubiKey Bio s’active à la lecture des empreintes digitales. © Yubico

La biométrie marque un point de plus face au mot de passe : le spécialiste suédois des dispositifs de connexion sécurisée Yubico, vient de dévoiler une nouvelle clé d’authentification basée sur la lecture d’empreintes digitales. Baptisée YubiKey Bio pour biométrie, la clé a été présentée à l’occasion d’une conférence du Microsoft Ignite Tour. Sa spécificité ? Elle embarque un lecteur d’empreintes digitales qui s’affranchit du mot de passe pour s’identifier en toute sécurité. 

Une version précédente basée sur le mot de passe

A l’origine, l’entreprise scandinave s’est fait connaître à travers la YubiKey, un dispositif d’authentification renforcée à double facteur, c’est-à-dire selon une vérification qui se déroule en deux temps. Elle a également contribué à l’élaboration de la clé de sécurité Titan de Google. Pour l’heure, seule une vidéo succincte présente cette nouvelle clé, l’entreprise n’ayant pas encore communiqué son prix ni sa date de lancement. 

Une compatibilité illimitée

A l’instar de l’authentification digitale déjà mise en œuvre sur de nombreux smartphones, cette clé s’active lorsque l’on passe le doigt sur son lecteur. Elle donne a priori accès à l’ensemble des comptes, appareils, systèmes d’exploitation et différentes applications existants sur le marché. Outre son son lecteur biométrique, le système dispose d’un dispositif d’authentification par code PIN. De quoi maintenir sa conformité avec les standards FIDO2 et WebAuth. Enfin, à l’instar des précédents modèles, l’appareil ne requiert ni batterie ni logiciel ni pilote pour fonctionner. 

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion