Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Face à la reprise de l’activité, l’OPPBTP actualise ses préconisations sanitaires

Dans le sillage des nouvelles consignes gouvernementales visant à favoriser la reprise de l’activité, les règles sanitaires s’assouplissent pour les entreprises du BTP. Au risque de s'y perdre quelque peu. La semaine dernière, l’OPPBTP a publié une mise à jour de son guide dans lequel l'organisme répertorie les actions qui sont désormais autorisées.

Dans le sillage des mesures d’allègement du protocole sanitaire publié par le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion depuis le 30 juin, de nouvelles actions sont désormais possibles en vue d’accélérer la reprise des activités des entreprises. Mais, concrètement, que peut-on faire et ne surtout pas faire ? C’est pour répondre à cette interrogation que l’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP), réadapte ses préconisations en fonction des nouveaux critères du Haut conseil de santé publique (HCSP) dans la mise à  jour de son « Guide de préconisations de sécurité sanitaire pour la continuité des activités de la construction en période d’épidémie de coronavirus Sars-Cov-2 ». 

depuis-le-30-juin-la-jauge-de-25-personnes-est-supprimee

Depuis le 30 juin, la jauge maximale de 25 personnes est supprimée en entreprise.
© OPPBTP

Les jauges supprimées

Première bonne nouvelle, en cas de déplacement, il n’est désormais plus nécessaire de présenter d’attestation pour les employés. Pratique, en cas de chantier à honorer loin de chez soi. Quant au lien social en entreprise, les nouvelles consignes gouvernementales rendent possibles les réunions professionnelles afin de favoriser la convivialité. Ainsi la jauge maximale de personnes qui était fixée à 25 personnes est désormais supprimée. « Néanmoins, il est toujours recommandé que ces moments se tiennent en extérieur et dans le strict respect des gestes barrière », précise l’organisme.

Des pauses repas plus conviviales

Autre facteur favorisant le lien social, les pauses repas bénéficient aussi d’un allègement des consignes sanitaires. Ainsi, la jauge de personnes et la distanciation physique de 2 mètres entre les tables sont annulées. Même si des précautions doivent cependant être prises en raison de l’impossibilité de porter un masque durant les repas. Pour cela, il est recommandé de favoriser l’installation de parois fixes et amovibles afin d’assurer une séparation physique.

Le nettoyage et la désinfection restent de vigueur

Enfin, en ce qui concerne les bases de vie et les bungalows de chantier, l’OPPBTP conseille de maintenir le niveau d’hygiène en place, avec le nettoyage et la désinfection fréquente des surfaces, et notamment des fontaines à eau. L’organisme recommande également d’afficher les règles sanitaires ainsi que les mesures barrière à respecter pour éviter tout risque de contamination avec le robinet de la fontaine. 

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion