Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Evideo Cloud, la solution hébergée de vidéoprotection

Exit le stockage local, Stanley Security lance son système en ligne. Les images sont ainsi accessibles à n’importe quel moment, à partir de n’importe quel ordinateur, smartphone ou tablette.

« EVideo Cloud rompt avec les systèmes traditionnels de vidéoprotection », affirme Christophe Albrègue, directeur du marketing et de la communication chez Stanley Security France, qui compte 1800 employés, basée à Ivry-sur-Seine (94) (CA 2013 : 193 millions €). La caméra enregistre le flux vidéo puis le transfère sur un serveur sécurisé. L’utilisateur dispose d’un portail pour consulter les images en direct, paramétrer ses périodes d’enregistrement, lire ses enregistrements, gérer son ou ses sites, exporter ses enregistrements sous différents formats vidéos, etc. Grâce à la détection de mouvements intégrée aux caméras, l’utilisateur reçoit des alertes sur son smartphone, via une application dédiée et peut déterminer rapidement l’origine du déclenchement de l’alarme sans recourir à un enregistreur sur site.

Sécurité personnalisée. La plate-forme web est totalement modulable. « Le client peut programmer des rondes vidéos sur les caméras connectées, regrouper ses caméras par site ou par zones géographiques en fonction de ses besoins », ajoute le directeur du marketing et de la communication. Il est également possible de paramétrer le système d’alerte et les contacts recevant les notifications d’alarmes, de gérer l’activité de chaque caméra ou encore de planifier les périodes de surveillance. Le système autorise jusqu’à huit caméras et une installation de vidéoprotection analogique existante peut tout-à-fait migrer vers la vidéo hébergée de Stanley Security.

« EVideo Cloud ne nécessite pas l’installation et la maintenance d’enregistreurs locaux puisque les enregistrements sont envoyés directement dans le Cloud, insiste Christophe Albrègue. En plus des économies réalisées, EVideoCloud supprime le risque lié à la dégradation ou au vol des images suite à un sinistre. » Plusieurs offres sont proposées. Pour une caméra et une configuration basique, il faut compter 29 euros mensuels, intégrant le matériel, la maintenance et l’accès au serveur Cloud.

Caroline Albenois

Commentez

Participez à la discussion