Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Ecrans faciaux | Le point de vue des fabricants | « Le polycarbonate est une matière sensationnelle »

Interview de David Laird, coprésident de la commission « Protection de la tête » du Syndicat national des acteurs du marché de la prévention et de la protection (Synamap) et directeur d'Infield Safety.

Info.expoprotection – Quelles sont les dernières évolutions à prévoir dans le domaine des écrans de protection ?
David laird – « Je ne vois pas beaucoup de développement au niveau des matières. Pour la protection des yeux et du visage, le polycarbonate est une matière sensationnelle et c’est difficile de trouver mieux. Il est extrêmement résistant au choc, il est transparent, léger et pas particulièrement onéreux. Non, les plus grandes innovations à venir sont surtout au niveau de la protection de l’arc électrique de court-circuit et liées à une évolution des normes. Il y a un projet qui va certainement voir le jour, pour reprendre au niveau européen une norme allemande développée récemment (GS ET-29). Il s’agit de renforcer la résistance d’un pare-visage à un arc électrique de 7 000 ampères pendant ½ seconde. Pour ces derniers écrans, dits de “classe 2”, il faudra désormais intégrer un absorbeur infrarouge dans le matériau pour éviter les brûlures des yeux et du visage. En outre, ils devront être équipés d’un protège-menton, parce que l’arc électrique émet aussi du plasma très chaud et très dangereux. »
Info.expoprotection – Comment les industriels gèrent-ils la problématique du confort et de la sécurité nécessaires ?
David laird –  « Il y a une considération intéressante sur ce point. La plupart du temps, les industriels pensent quasiment tout de suite à des lunettes de sécurité et non à des pare-visages, et c’est dommage. Parce que ces derniers sont relativement faciles à porter. On a un bandeau autour de la tête et un grand champ de vision, et le tout n’est pas très lourd. A contrario, si l’on doit porter des lunettes-masques, très proches des yeux, avec un élastique autour de la tête, etc. cela n’est pas très confortable au final et ça provoque même souvent des problèmes de buée. »
Propos recueillis par Gael Grilhot/agence TCA.

Commentez

Participez à la discussion