Boreades-brouille-et-neutralise-les-systemes-de-navigation-des-drones

Démonstration de lutte anti-drone à Brétigny

Comme prévu dans son programme de lutte anti-drone, CS Group a procédé à une démonstration technologique allant de la détection à la neutralisation. L’événement s’est tenu la semaine dernière à Bretigny (91), le cluster des drones en Île-de-France, devant un parterre de gestionnaires d’infrastructures critiques. L’objectif étant de prouver l’efficacité de sa solution Boreades à suivre en temps réel la progression de drones à différentes distances. Celle-ci fonctionne avec un système de commandement et de contrôle ainsi que trois radars de courte à moyenne portée.

Localiser le télépilote

Boreades-brouille-et-neutralise-les-systemes-de-navigation-des-drones
Boreades a pour but de brouiller et de prendre le contrôle des drones. Tout en localisant la position du télépilote. © CS Group

Concrètement, Boreades parvient à brouiller et leurrer les systèmes de navigation de drone. Et ce, afin d’en prendre le contrôle, de choisir son point de récupération.Ou encore de localiser la position du télépilote.

Trois radars

La solution Boreades a déployé trois radars sur site. À savoir un radar à longue portée de Saab, le Giraffe 1X, et un à moyenne portée de Flir. Ainsi qu’un modèle à courte portée dont le nom du constructeur n’a pas été dévoilé. Pour orchestrer l’ensemble, CS Group se sert du système UTM d’ASD, capable d’afficher les drones sur son écran. Le but étant de d’illustrer la capacité du groupe à intégrer plusieurs systèmes.

Plusieurs scénarios

Ensuite, l’entreprise a présenté plusieurs scénarios, préparés en amont sur la base d’un système de simulation sur étagère. Pour démontrer l’interopérabilité des différents systèmes, plusieurs tests ont été réalisés au niveau de l’interface homme-machine (IHM). Ainsi que sur les trois radars interconnectés ou encore sur la pertinence du traitement de données.

Une évaluation opérationnelle

Par ailleurs, le groupe a réalisé une évaluation opérationnelle intégrant le radar Giraffe 1X au système Boreades en zone urbaine très dense. Enfin, il a présenté un système d’hypervision, le Crimson, qui consiste à faire remonter des informations depuis plusieurs superviseurs. Le but étant d’obtenir une meilleure connaissance de la situation tactique au sol. Avantage : ce système prend en compte la position des drones, amis ou ennemis…

Segolene Kahn


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.