Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Cepovett va produire 10 millions de masques alternatifs

Avec l’appui de l’Institut français du textile-habillement, de la DGA et de la Facim, le groupe s’engage dans une vaste entreprise : lancer la production de millions de masques alternatifs à usage non sanitaire.

groupe-cepovett-production-deux-modeles-de-masques-chirurgicaux

Le groupe Cepovett va produire deux modèles de masques chirurgicaux, C-AIR1 et C6AIR2.
© Cepovett

Ce lundi 11 mai, le coup d’envoi du déconfinement vient d’être donné. De nombreuses entreprises tricolores sont sur les starting-blocks. Or, pour rendre possible la reprise d’activité, elles doivent suivre des mesures sanitaires drastiques. Pour protéger les employés contre le Covid-19, le port d’un masque semble inévitable. Dans ce contexte, de nombreux groupes mettent à profit leurs compétences industrielles pour produire les équipements nécessaires. En témoigne Cepovett, le spécialiste du workwear, qui vient de lancer la confection de 10 millions de masques alternatifs à usage non sanitaire. 

Des masques à usage non sanitaire

Attention, les modèles en question ne relèvent pas de la catégorie FFP2. C’est-à-dire qu’ils ne disposent pas de filtres de particules fines pour protéger des maladies transmissibles par l’air. En réalité, ces masques textiles barrières à usage non sanitaire (masques C-AIR, référence UNSC2) sont de catégorie 1 et 2. Considérés comme grand public, ils servent surtout à faire barrière contre les miasmes lorsqu’une personne tousse ou éternue. C’est toujours mieux que rien. 

Deux modèles de masques

Pour rendre possible cette production et sa certification, le groupe a bénéficié de l’aide de plusieurs partenaires. Comme l’Institut français du textile-habillement (IFTH), la Direction générale de l’armement (DGA). Ou encore la Fédération nationale des fabricants de fournitures administratives civiles et militaire (Facim). En résultent deux modèles : le C-AIR1 pour les  professionnels en contact avec le public. Et le C-AIR2 pour ceux qui doivent côtoyer d’autres individus. 

Des vêtements de protection pour le milieu hospitalier

En parallèle, la marque Lafont, appartenant au groupe Cepovett, va également apporter sa contribution. La maison connue pour son fameux « bleu de travail », va confectionner des équipements de protection pour les soignants. Comme par exemple des sur-blouses de protection (référence 8ARECA), des blouses, des tuniques, ou encore des chasubles.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion