Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Les EPI à l’épreuve des intempéries et du froid

Vestes, parkas, manteaux, chaussures et autres équipements de protection individuelle (EPI) s’inspirent du Sportswear et du Streetwear pour mieux répondre aux aspirations des porteurs. Tout en leur assurant une meilleure protection contre les pluies et les frimas de hiver.

Parka pour femme

Les parkas s’adaptent à la morphologie des femmes.
© Cepovett

En ce milieu d’automne, les catalogues de fabricants d’EPI (équipements de protection individuelle) fourmillent d’idées pour aider les utilisateurs à se protéger contre la pluie et les rigueurs hivernales. A commencer par ces parkas, vestes et autres vêtements au design inspiré du Streetwear et du Sportswear. Ces produits adaptés à l’air du temps répondent aussi aux normes européennes 14058 et 343. La première concerne la protection contre des températures inférieures à -5°C tandis que la seconde s’adresse à la protection contre les intempéries, le brouillard et l’humidité du sol. Toutes deux sont d’ailleurs souvent associées à la norme EN ISO 20471 sur la haute visibilité.

Parkas adaptés à la morphologie des femmes

Comme en témoigne la nouvelle parka T318 F de Cepovett Safety qui se distingue par sa coupe féminine tout en étant équipée de 4 poches avec fermetures à glissière. « Avec ce produit de la gamme Ekinox nous répondons au cahier des charges des appels d’offre en faveur de coupe féminine », indique Thierry Namata, le responsable marketing de l’entreprise basée à Villefranche-sur-Saône (Rhône). Cette évolution répond à la féminisation des emplois notamment dans le BTP, le ferroviaire, le transport et la logistique. Mais aussi aux besoins de confort des femmes qui veulent porter des vêtements mieux adaptés à leur morphologie. La parka peut être combinée à la softshell T517F qui dispose de 3 couches polyester et membrane polaire. Normée EN ISO 20471 grâce à ses 8 bandes rétroréfléchissantes, elle est fournie avec des manches amovibles.

Des vêtements et des vestes à associer entre elles.

Des duos de parkas et de gilets à associer pour se protéger du froid et de la pluie.
© Chatard

Combiner une parka et une Softshell est une pratique qui gagne à se développer. « Pour avoir un bon niveau de protection tout le long de la journée, il est recommandée de superposer plusieurs couches que l’on retire ou que l’on remet en fonction de la température de l’air et de son activité », recommande Patrick Laffay, directeur général de Chatard, fabricant de vêtements de protection basé à Pouilly-sous-Charlieu (Loire).

Préserver le confort thermique

Ce dirigeant recommande en outre de veiller à porter des vêtements perméables à la vapeur d’eau de sorte à évacuer la transpiration et préserver le confort thermique du porteur. Chatard propose ainsi un duo haute visibilité normé En iSO 20471 associant la parka Riga au blouson Oslo doublé en tissu polaire chaud. Tous deux sont taillés dans du tissu poly oxford déperlant enduit polyuréthanne, imperméable et respirant. La parka dispose de fentes latérales pour plus de confort et une bonne aisance en position accroupie ou au volant d’un véhicule. Autre point intéressant, sa capuche Tempête Vision + qui permet de regarder latéralement grâce à ses fenêtres en PVC transparent. De quoi réduir les risques d’angle mort.

Veste de pluie haute visibilité

Mannequins portant veste et pantalon haute-visibilité.

La gamme Kita associe haute visibilité et protection contre les intempéries.© EPI Center

EPI Center joue aussi la carte de la modularité avec la gamme Kita qui prévient des risques routiers et des intempéries. Estampillé de bandes rétroréfléchissantes, ce vestiaire haute visibilité normé EN ISO 20471 comprend une veste de pluie, un blouson aux manches amovibles ainsi qu’un pantalon. Ils sont proposés en trois coloris fluos (jaune, orange et gris) avec des empiècements contrastés. Les vêtements sont conçus pour être très fonctionnels grâce à de nombreuses poches. En outre, pour les rendre solidaires entre eux, chacun dispose de systèmes d’accroche.

Veste contre la pluie traitée sans fluorocarburant 

Veste matelassée

Cette veste s’inspire du Streetwear. © Uvex

En prévision des froidures hivernales, Uvex-Heckel propose la veste matelassée 89448 avec un rembourrage polyester (120 gr/m²) qui se veut très chaude, douce et légère. Elle dispose d’une capuche ajustable à l’aide d’un cordon et se distingue par son protège-menton. L’extérieur de la veste est faite dans un tissu déperlant avec finition Bionic Finish Eco. Il s’agit d’un apprêt sans fluorocarburant qui rend les textiles étanches à l’eau de manière durable. Cette veste est proposée en association avec un gilet matelassé sans manche. Ces deux vêtements unisexe sont proposés de la taille XL à 4XL.

En matière de protection hivernale la demande des entreprises ne se limite pas aux vestes et parkas. « La prise en compte du froid est plus élevée ces dernières années avec une demande croissante notamment sur les accessoires comme les cagoules pour casques par exemple », rapporte Valérie Müller, responsable produit chez Uvex-Heckel qui propose à cet égard une cagoule haute visibilité 9790. compatible avec n’importe quel casque Uvex, elle est proposée en jaune ou orange fluo avec bande rétroréfléchissante sur le pourtour. Cette cagoule à la fois coupe-vent et imperméable comporte une doublure polaire chaude, ainsi qu’un filet sur les côtés pour rester à l’écoute des bruits extérieurs.

Chaussures fourrées

Bottes fourrées

Des bottes fourrées pour travailler à l’extérieur. © Lemaitre

En période de grand froid nul ne sert d’avoir la tête et le corps bien couverts si les pieds ne sont pas au chaud. D’où l’intérêt des modèles de chaussures fourrés. Parmi lesquels, le modèle Tundra. Doté d’une tige en cuir pleine fleur pull-up hydrofuge, ce modèle montant est fourré d’une doublure synthétique et Thinsulate, un isolant thermique hautement respirable pour conserver la chaleur corporelle et protéger du froid sans surchauffe. A noter enfin, sa semelle cramponnée en PU/Nitrile Vibram qui offre un très bon grip sur sols meubles, pentus, boueux ou accidentés. Point fort, ce modèle est destiné aussi bien aux hommes qu’aux femmes. Dans ce cas, les chaussants sont différenciés pour s’adapter à la morphologie du pied féminin.

 

 

 

Semelles chauffantes et connectées

semelles chauffantesEn-dehors de ces chaussures de chantiers, des alternatives se présentent pour les salariés travaillant en ville ou dans les entrepôts ou le second œuvre. Il s’agit de semelles chauffantes connectées à un smartphone avec lequel le porteur sélectionne sa température. Des produits proposés par l’entreprise Digitsole. Cette PME sort cette année de nouveaux modèles baptisés Warm Series V7 équipés d’une dernière génération de batterie, le Solid State qui confère une plus grande résistance aux semelles connectées. « Notre nouveau modèle de semelles est par ailleurs plus fin que les versions précédentes et présente un élément chauffant, le Heatpas, qui accélère la chauffe des semelles », fait savoir Rhalid Hidoun, le responsable marketing de Digitsole

Eliane Kan

Commentez

Participez à la discussion