Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Valmy lance un nouveau masque recyclable

Depuis 2008, grâce à la technologie Spireor de Valmy, on respire mieux dans les masques. Le nouveau modèle ne fait pas exception et permet de se protéger en portant un masque confortable dans lequel l’utilisateur ne se sent plus prisonnier.

Depuis 2008, grâce à la technologie Spireor de Valmy, on respire mieux dans les masques. Le nouveau modèle ne fait pas exception et permet de se protéger en portant un masque confortable dans lequel l’utilisateur ne se sent plus prisonnier.
De nombreux masques posent des problèmes lors de leur élimination après usage. Les élastiques en caoutchouc, les barrettes nasales en acier ou en aluminium, les agrafes sont autant d’obstacles rendant le recyclage impossible. Grâce à son nouveau masque en coquille souple, Valmy a relevé le défi du recyclage du masque après son utilisation. Ecoconçu, il n’est fabriqué qu’à partir d’un seul matériau : le polypropylène. Ce dérivé pétrolé sert tant à l‘élaboration des tissus filtrants qu’à celle des élastiques de maintien. La principale vertu du polypropylène est d’être facilement recyclable. Après usage, les masques collectés par Valmy seront broyés, chauffés et transformés en billes de polypropylène injectable pour obtenir de nouvelles pièces en plastique, elles-même recyclables. Et, en s’affranchissant de la barrette nasale, grâce à deux rideaux de protection (brevet Valmy), le nouveau masque Valmy s’adapte sans peine à tous les visages.

Commentez

Participez à la discussion