Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Une plateforme pour encourager les entreprises à réserver des abonnements sportifs

La Fédération Française du Sport d'Entreprise (FFSE) lance @work, une plateforme qui vise à faciliter les démarches des entreprises dans leur réservation d’abonnements sportifs. De quoi rassembler de nombreuses offres et prestataires membres de la fédération.

Pour encourager les employés à garder la forme, la Fédération Française du Sport d’Entreprise (FFSE) met en place une offre spéciale. Ce service a pour vocation de simplifier les démarches pour les dirigeants de société. Baptisé @work, il donne accès à un large éventail d’offres sportives sur une plateforme en ligne. Avec un lancement imminent pour le 15 octobre.

Faciliter les démarches

Premier constat, la FFSE qui souhaite démocratiser le sport en entreprise, se heurte au défi de convaincre les chefs d’entreprise. De fait, ces derniers éprouvent des difficultés à mettre en place ces pratiques. En cause, ils sont confrontés à de nombreuses contraintes comme le choix des actions, des prestataires ou encore les risques juridiques et fiscaux.

De nombreux prestataires

D’où l’intérêt d’une plateforme pour leur faciliter la tâche. Il faut dire que la fédération réunit de nombreux acteurs du secteur. Comme des associations sportives, des opérateurs privés et collectivités territoriales. Un atout qui a permis à l’organisme d’enrichir sa plateforme de nombreux services.

Des coachs sportifs pour les groupes

Concrètement, la plateforme permet de réaliser les commandes, les réservations et le paiement en ligne. Ensuite, il est recommandé aux entreprises un minimum d’une séance de sport par semaine et par employé. Soit 40 séances par an, soit en moyenne 110 euros par an ou 6,90 euros par personne et par séance. Sachant qu’il est possible d’obtenir un accompagnement personnalisé avec un coach pour un groupe de 16 employés. Enfin, les méthodes de paiement varient, selon que l’abonnement revienne à la charge de l’entreprise, du salarié ou des deux.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion