Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Une nouvelle solution biométrique et multimodale pour le contrôle aux frontières

Ce module d’authentification présenté par Thales intègre la reconnaissance du visage et l’iris ainsi que de l'IA. Une fois les voyageurs enregistré, ces derniers peuvent être reconnus en à peine deux secondes et à une distance allant de 0,5 m à 1,5 m.

Le groupe Thales (81 000 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 16,2 milliards d’euros en 2021) renforce son offre de gestion des frontières avec une solution biométrique multimodale. Intégrant la reconnaissance faciale et l’iris, ce nouveau module aide les autorités frontalières à simplifier les procédures d’immigration et de vérification aux frontières tout en améliorant l’expérience utilisateur.

Deux-secondes-suffisent-pour-reconnaitre-un-voyageur-pre-enregistre

Deux secondes à peine suffisent pour reconnaître un voyageur pré-enregistré. © Thales

Opération de vérification accélérée

Une fois pré-enregistrés, les voyageurs sont reconnus de manière sûre et rapide à une distance allant de 0,5 m à 1,5 m, une valeur record selon Thales. Grâce à des algorithmes d’IA, deux secondes suffisent pour que le module récupère les données relatives à l’iris et au visage. De quoi accélérer les opérations et réduire les files d’attente. Doté d’une caméra et d’un écran LCD haute résolution, ce module biométrique multimodal est conçu pour s’intégrer dans des environnements ultra-sécurisés. Il est disponible dans une version autonome ou intégrée à des solutions libre-service. Notons enfin que ce module peut être installé à n’importe quel point de contrôle frontalier dans les aéroports, ports maritimes, etc, indique le spécialiste mondial en gestion des frontières.

Sécurité et confidentialité by Design

Ce dernier estime que sa solution va aider les autorités à intégrer un certain degré d’automation à leurs procédures. Et ce, sans compromettre la sécurité des passagers et du personnel, ni la confidentialité des données échangées car sa solution a été pensée « sécurité et confidentialité by Design ».

Éliane Kan

Commentez

Participez à la discussion