cette-bequlle-electronique-permet-l-ouveture-par-badge-virtuel

Une béquille électronique pour sécuriser les ERP

Pour sécuriser les accès, notamment ceux des établissements recevant du public (ERP) le fabricant JPM dévoile une nouvelle béquille électronique. Dédiée aux zones très fréquentées, la SMARTair i-max a été conçue pour concilier robustesse et gestion intelligente des visiteurs. Pour cela, elle n’accorde l’accès qu’aux utilisateurs autorisés munis d’identifiants, comme des badges virtuels sur smartphone.

cette-bequlle-electronique-permet-l-ouveture-par-badge-virtuel
Ce nouveau modèle de béquille électronique permet l’ouverture par badge, par code, ou badge virtuel.
© JPM

Un haut niveau de fréquentation

Il s’agit d’une béquille sans fil à fixer sur les portes très fréquemment utilisées. De fait, ce modèle présente un niveau de robustesse suffisant pour la certification EN1906 en catégorie d’utilisation de grade 4, « le niveau le plus élevé et recommandé pour les portes soumises à un usage brutal fréquent» indique le communiqué. 

Un Keypad pour une authentification multi-facteur

Alimentée par piles, l’i-max offre plusieurs possibilités d’authentification, notamment à l’aide de badges. Pour cela, elle est compatible avec « les technologies de badges les plus répandues dont Mifare, Desfire et iClass » indique le fabricant. Autre option, la version Keypad de la béquille propose une authentification multi-facteurs avec une combinaison qui associe badge et code de sécurité. 

Une authentification par badge virtuel 

Par ailleurs, le modèle présente une possibilité d’authentification par badge virtuel à partir de l’application mobile Smartair Openow. De quoi faciliter l’attribution des accès aux visiteurs. Ces derniers n’ont plus besoin de badge physique. En termes de gestion, le processus d’autorisation des accès devient plus flexible car l’application permet de modifier à n’importe quel moment le badge virtuel. 

Un traitement antibactérien

Enfin, depuis la crise de Covid-19, les règles sanitaires notamment dans les bâtiments publics se sont durcies. Pour y répondre, JPM propose un revêtement antibactérien sur la béquille capable de lutter contre la propagation des bactéries. 

Ségolène Kahn


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.