Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Le contrôle d’accès à portée de main des agents de sécurité

Les terminaux C-One2 du fabricant Coppernic vont désormais bénéficier des services de gestion des accès de l’éditeur Alutel.

le-terminal-c-one2-affiche-un-module-de-gestion-des-badges-d-acces.

Grâce au logiciel Alutel Mobility, les terminaux pourront assurer la gestion des badges d’accès. © Coppernic

L’interopérabilité et la synergie forment les piliers du contrôle d’accès. Pour les acteurs du secteur, il s’agit de créer des partenariats afin d’intégrer de nouveaux services dans leur panel de solutions. Dans cet esprit, le spécialiste aixois des solutions de contrôle Coppernic va désormais intégrer le logiciel Alutel Mobility au sein de ses terminaux C-One2. Un apport technologique qui permettra de faciliter la surveillance de site par les agents de sécurité.

La gestion des entrées et sorties à partir du terminal

 À partir de leur terminal sans fil, les agents auront désormais accès à l’ensemble des services de gestion des accès. Et ce, même durant leurs rondes. De quoi faciliter la gestion d’attribution des droits d’accès, des badges d’entrée et de sortie ou encore des évacuations d’urgence.  

Assurer la traçabilité des terminaux

Autre avantage, le logiciel comporte un module de géolocalisation des terminaux. Le but étant d’obtenir un traçage précis des tournées de chaque agent. Pour cela, le dispositif définit des zones virtuelles d’entrées et sorties sur une cartographie numérique. 

Automatiser les déclarations d’entrée 

D’autre part, ce dispositif représente un autre atout dans le cas d’un transport collectif du personnel : à leur montée dans le bus, chaque personne scanne son badge à partir du terminal de l’agent. Ainsi, la déclaration d’entrée sur le site se réalise de manière automatique. 

Des transmissions bi-directionnelles

Pour sécuriser la transmission des données vers la plateforme de sécurité unifiée de contrôle d’accès, les terminaux bénéficient de lecteurs RFID de HID et de LEGIC. De quoi garantir un échange bi-directionnel fiable du badge vers le terminal et le logiciel. Enfin, cette solution s’interface avec de grands hyperviseurs (Amag, Genetec, Lenel…).

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion