Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Un métro plus sécurisé et plus rapide à Santiago grâce à IndigoVision

Le nouveau système a permis d'améliorer la réactivité en cas d'incident et de renforcer la surveillance à chaque station.

Plus de deux millions de passagers empruntent chaque jour le réseau, épine dorsale des transports publics de la capitale du Chili. La sécurité des voyageurs, tant au niveau de la fiabilité de l’infrastructure que de la lutte contre la criminalité, constituait une priorité pour l’équipe de direction. Elle s’est tournée vers Diebold Bitelco Chile (partenaire d’IndigoVision) afin de trouver une solution adaptée.
Le nouveau système a permis d’améliorer la réactivité en cas d’incident et de renforcer la surveillance à chaque station.
Les agents de sécurité peuvent donc suivre la piste de criminels et les appréhender. Ainsi, lorsqu’un individu a ouvert le feu dans l’une des voitures, faisant deux morts et quatre blessés parmi les passagers, le 17 juillet 2011, des images du tireur ont pu être filmées. Pour renforcer la sécurité et fluidifier le trafic, il est également possible d’analyser les mouvements des usagers.
Les autorités de Santiago ont adjugé le contrat à IndigoVision, qui les avait séduites par la qualité de son offre. D’autres facteurs importants ont également pesé dans la balance, dont la possibilité de respecter les limites du budget ainsi que d’effectuer des recherches dans les enregistrements vidéo pour repérer les incidents facilement.
Le système prend désormais en charge 48 stations. Toutes les caméras existantes ont été réutilisées, connectées au réseau par le biais d’encodeurs vidéo IndigoVision 9000. Le métro compte 415 caméras fixes et 406 dômes PTZ.
Par ailleurs, la décision de déployer une solution de vidéo sur IP distribuée et évolutive n’est pas étrangère à la réussite de cette installation. En effet, l’architecture distribuée d’IndigoVision réplique les données de configuration sur l’ensemble du système et dispense ainsi d’un serveur central.
Les images vidéo sont stockées sur 43 enregistreurs vidéo en réseau (NVR) Windows d’IndigoVision. Quelques unités de secours sont aussi en place pour prendre automatiquement la relève de l’enregistrement en cas de panne d’un NVR.
La mise en œuvre d’un réseau de fibre optique à 56 nœuds couvrant 48 stations permet de transférer les données vers Control Center, l’excellent logiciel de gestion vidéo d’IndigoVision. Autre avantage de ce système : la transmission des alarmes intégrée à Control Center, qui garantit l’enregistrement de tous les incidents et avertit les employés concernés.

Commentez

Participez à la discussion