Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Un capteur intelligent pour garantir la qualité de l’air intérieur

ABB a mis au point FusionAir, un capteur intelligent qui surveille les taux de pollution des bureaux. En cas d’incident, le système alerte les personnes présentes et peut procéder à un renouvellement de l’air.

Pour améliorer la qualité de l’air dans les bureaux, l’entreprise de technologies numériques ABB a conçu un capteur intelligent sans contact. Pour réduire la pollution, le capteur baptisé FusionAir présente quatre options de détection pour surveiller la température, l’humidité, le dioxyde de carbone (CO2) et les composés organiques volatiles COV. En cas de dépassement des seuils, les salariés sont prévenus. 

ce-capteur-surveille-la-qai-des-bureaux

Ce capteur intelligent a été conçu pour surveiller la qualité de l’air intérieur des bureaux.
© ABB

Des alertes visuelles

Il faut dire que lorsque la pièce est occupée, FusionAir contrôle en permanence les niveaux de sécurité de l’air en fonction de la température, l’humidité, le CO2 et les COV. En cas de d’incident, le dispositif alerte les personnes présentes par des indicateurs visuels. Il informe également le système de gestion du bâtiment pour prendre des mesures correctives si nécessaire.

Un renouvellement de l’air automatique

Lorsque la pièce se libère, FusionAir lance une purge automatique de l’air dans la pièce par un échange d’air accéléré à grande vitesse avant l’arrivée des prochains occupants.

le-capteur-surveille-la-temperature-l-humidite-le-dioxyde-de-carbone-et-les-cov

Le capteur surveille la température, l’humidité, le dioxyde de carbone (CO2) et les COV.
© ABB

Une maîtrise de la CVC

Pour cela, le capteur peut se connecter à des capteurs infrarouges passifs (PIR). Ce qui lui permet d’assurer un contrôle intelligent du chauffage, de la ventilation et de la climatisation (CVC), mais aussi de l’éclairage et des stores. Outre le renouvellement de l’air, ce procédé permet par exemple au contrôleur connecté de procéder à des ajustements intelligents pour s’assurer par exemple que les lumières ne restent pas allumées dans les salles de réunion vides. 

Un dispositif compatible

Enfin, il est possible de connecter FusionAir à la solution évolutive de gestion et de contrôle de l’énergie des bâtiments d’ABB, Cylon ASPECT. Ce qui permet de configurer en amont la qualité de l’air des salles de réunion.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion