Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Sécurité bancaire | « Nos exigences en termes de fiabilité se sont accrues »

Pierre-Henri Deresse, directeur Relation Humaines et Moyens du Crédit Agricole, revient sur les raisons du choix de la solution Gunnebo pour sécuriser les agence du CA et sur les besoins des banques en matière de sécurité.

Info.expoprotection.com – Pierre-Henri Deresse, pouvez-vous nous dire en quoi les évolutions technologiques bancaires définissent des besoins nouveaux en matière de sécurité ?

Pierre-Henri Deresse – « Les évolutions technologiques sans précédent que nous connaissons depuis ces dernières années ont modifié profondément nos attentes. Si nous sommes toujours attentifs aux performances de notre dispositif de sécurité, nos exigences en termes de fiabilité se sont considérablement accrues. Et nous attendons d’un système centralisé de gestion de la sécurité une parfaite souplesse et une totale adaptabilité dans le temps pour suivre l’évolution de notre parc. Depuis plus de dix ans, notre réseau d’agences et notre parc d’automates étaient sécurisés grâce à la centrale Arcana de Gunnebo. En 2010, nous avons lancé un appel d’offre visant à renouveler la totalité de nos équipements de sécurité électronique. Pour répondre au besoin sécuritaire primordial, notre dernière décision stratégique majeure a été la refonte du concept même de l’agence commerciale : un lieu sans argent avec des services accessibles uniquement par automates sécurisés. Nous avons ainsi transformé l’ensemble de notre réseau commercial en l’espace de quatre ans, avec en parallèle la volonté de la satisfaction clients. Cela passe par un objectif “zéro fermeture, 100 % de disponibilité pour le client” : comme un chef de rayon ne peut accepter une gondole vide, nous n’acceptons pas qu’une agence reste fermée par défaut de ses systèmes de protection. »

Info.expoprotection.com – Pourquoi avoir choisi la solution de Gunnebo ?

Pierre-Henri Deresse – « Plusieurs centrales de sécurité ont été mises en test “grandeur nature” durant quelques mois et nous avons pu analyser les performances de chaque solution proposée. SecurWave/SecurManager de Gunnebo et son système de gestion à distance de l’ensemble de nos fonctions de sécurité répondaient concrètement à l’ensemble des points de notre cahier des charges : fiabilité, innovation technologique, modularité et adaptabilité. Et, au-delà de la technique, l’aspect humain a également joué en faveur de Gunnebo et de ses équipes toujours disponibles. Nous apprécions d’avoir des interlocuteurs qui connaissent bien le monde bancaire et notre Caisse régionale de Loire-Haute-Loire, ce qui permet d’optimiser les réponses à nos demandes. Tous les collaborateurs ont d’abord été séduits par la puissance de l’outil centré sur notre cœur de métier. Puis, ils ont particulièrement apprécié les reporting qu’il permet de générer : alertes, analyses, historisation des faits, autant d’éléments qui assurent la nécessaire réactivité de notre unité “sécurité réseau” auprès des collaborateurs des agences. »

Info.expoprotection.com – Quel bilan tirez-vous après quelques mois de fonctionnement avec SecurWave ?

Pierre-Henri Deresse – « Le déploiement des agences s’effectue maintenant depuis trois mois et s’achèvera en octobre. Pour l’instant nous n’avons aucun souci de mise en œuvre, l’outil correspond en tout point au cahier des charges. En revanche, nous savons que si nous restons sur les applications immédiates de l’outil, nous n’exploiterons que partiellement son potentiel. En ce sens, nous attendons la deuxième phase, la finalisation de la bascule complète de nos agences. Alors nous pourrons appréhender en détail les différentes options disponibles afin de nous situer de plus en plus en mode “anticipation”. »

Info.expoprotection.com – A quels types de délinquance ou de criminalité sont soumis vos points de vente et agences ?

Pierre-Henri Deresse – « L’évolution de l’ensemble de nos points de vente sur un concept sécurisé sans argent a permis une réduction drastiques des hold-up. En revanche, nous notons aujourd’hui une hausse brutale du phénomène des incivilités. C’est pourquoi nous avons investi dernièrement dans ce domaine afin de protéger nos collaborateurs : toute incivilité peut maintenant être suivie instantanément par notre unité de sécurité ainsi que par le télésurveilleur. La gestion partagée de l’incivilité nous fait gagner en efficacité et rassure le collaborateur. Enfin nous notons, ça et là, des attaques sur nos distributeurs. Nous travaillons actuellement à l’amélioration de la sécurité passive de ces zones avec l’aide de Gunnebo qui propose des solutions de protection physique innovantes. »

Commentez

Participez à la discussion