Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Santé-sécurité au travail : les chariots autonomes de Still introduisent l'intelligence artificielle

Le poids lourd de l'intralogistique vient de recevoir le titre très convoité de ''Fournisseur récompensé'' pour l'intelligence embarquée à bord de ses chariots autonomes de manutention. Ce titre est attribué à une petite dizaine d'entreprises parmi plus de 100 candidats dans le cadre du concours ''Innovations logistiques'' organisé par Volkswagen à Wolfsburg (Allemagne).

C’est dans le cadre du projet  »Marion », un acronyme qui signifie en allemand  »robots mobiles autonomes et coopératifs en chaînes complexes de valeur ajoutée » (Mobile autonome, kooperative Roboter in komplexen Wertschöpfungsketten) que le constructeur allemand Still vient de recevoir le titre très convoité de  »Fournisseur récompensé », attribué à une petite dizaine d’entreprises parmi plus de 100 candidats dans le cadre du concours  »Innovations logistiques » organisé par Volkswagen à Wolfsburg (Allemagne). Il faut dire que le projet Marion a débouché sur un système entièrement autonome de transport intralogistique de marchandises qui associe deux qualités a priori antinomiques : une totale autonomie des chariots robotisés ainsi qu’une grande flexibilité.
Après avoir innové en utilisant un IPad pour piloter des AGV (Automatic Guided Vehicles), Still lance une génération de chariots automatisés qui minimise les besoins d’intervention humaine et soulage ainsi les salariés de tâches pénibles de manutention dans les ateliers industriels ou logistiques. Dans ce nouvel environnement, non seulement les chariots de manutention et de magasinage sont capables de percevoir et d’analyser leur environnement de travail mais ils peuvent également, sans intervention humaine, communiquer et coopérer entre eux de leur propre initiative dans le cadre d’un cycle de travail auto-organisé.
Lors d’un chargement ou d’un déchargement de marchandises, la solution récompensée par Volkswagen permet aux chariots d’émettre automatiquement une demande d’assistance aux autres chariots automatisés de la flotte. Du coup, un chariot disponible qui intercepte cette demande, va pouvoir offrir son aide. Les AGV se rendent alors simultanément au point de livraison, où le déchargement des marchandises est assuré de manière totalement automatique. La  »coopération » entre les machines est ensuite interrompue jusqu’à ce qu’un nouveau besoin se présente. Durant tout ce processus, chaque véhicule optimise son propre parcours en fonction de la configuration des lieux et d’éventuels obstacles. Avec ce nouveau concept d’automatisation, Still introduit l’intelligence artificielle dans les entrepôts pour une meilleure productivité en toute sécurité.

Erschkine Lukachewsky

Commentez

Participez à la discussion