Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Protection de la main : Uvex distribue 7 nouveaux gants

Fabriqués par l'américain HexArmor, ces nouveaux gants de protection que distribue Uvex Heckel couvrent de nombreux métiers du BTP. Certains bénéficient même d’un exosquelette chargé d’absorber les chocs en cas de chute d’objets.

De la manipulation fine en milieux secs à la métallurgie, en passant par les travaux en présence d’huiles ou de béton, le distributeur Uvex Heckel distribue une nouvelle gamme de gants de protection. Fabriqués par la marque américaine HexArmor, cette collection baptisée Helix se décline en 7 modèles pour couvrir un champ étendu d’applications dans le BTP. 

le-2076-est-recouverrt-d-une-enduction-en-polyurethane

076-est-recouverrt-d-une-enduction-en-polyurethane
Légende : Le modèle 2076 a été recouvert d’une enduction en polyuréthane au niveau de la paume . © Uvex Heckel

Un niveau élevé de résistance

Premier point fort de la gamme, la protection contre les coupures de ses modèles va plus loin que les exigences réglementaires européennes : outre le respect de la norme EN 388 : 2016, le fabricant a décroché le grade A9 pour son modèle 2062 selon la norme ANSI / ISEA. Il s’agit de l’American National Standards Institute / International Safety Equipment Association qui définit 9 niveaux de protection contre les coupures. Là où la notation européenne se contente de 6 niveaux. 

Un tissage robuste

Il faut dire que le modèle 2062 bénéficie d’un tissage particulièrement résistant, grâce à la technologie Coretex qui combine du polyéthylène HPPE, de la fibre de verre et d’acier. De quoi obtenir un maillage de fibres résistantes aux coupures à l’extérieur, tout en incluant des fibres plus douces à l’intérieur.

le-2062-a-un-tissage-en-hppe-fibre-de-verre-et-d-acier

Le modèle 2062 bénéficie d’un tissage qui combine du polyéthylène HPPE, de la fibre de verre et d’acier. © Uvex Heckel

Des modèles sans couture

Autre atout, les gants de la gamme Helix ont été préformés selon l’anatomie de la main. Constitués en une seule pièce, les modèles sont tricotés sans couture. Grâce à cette technique, ils permettent une plus grande dextérité au porteur ainsi qu’une sensibilité tactile accrue. 

Des enductions adaptées aux utilisations

Par ailleurs, les gants ont été conçus pour couvrir un large spectre d’environnements de travail. Pour cela, le fabricant a mis au point une grande variété d’enductions en fonction des utilisations. Par exemple, le modèle 2076 présente une enduction de la paume en polyuréthane dont les propriétés de préhension à sec qui facilite la manipulation de petites pièces. De même, sur le modèle 2065, l’enduction en nitrile plein avec finition sablée assure une résistance aux liquides.

le-2065-est-couvert-d-une-enduction-pour-assurer-son-etancheite

Le modèle 2065 fait l’objet d’une enduction en nitrile plein avec finition sablée assure son étanchéité. © Uvex Heckel

Un exosquelette de protection

Côté innovation, certains modèles embarquent des technologies avancées pour protéger leur porteur contre les impacts : le dos de la main est recouvert d’un exosquelette IR-X Impact Exoskeleton qui protège les mains contre les risques d’écrasements et d’impacts. Ainsi, en cas de chute d’un outil ou lors d’un pincement, l’exosquelette absorbe et redistribue l’énergie hors de la main et des phalanges.

Un modèle pour les forces de l’ordre

Autre particularité, HexArmor a conçu un modèle (3003) dédié aux forces de l’ordre. En plus d’une protection contre les coupures et les impacts, l’index fait l’objet d’un traitement spécial. Il ne contient pas de revêtement de sorte à conserver sa dextérité dans le cas où son porteur doit appuyer sur la gachette.  

Un modèle dédié au travail du métal

Enfin, le modèle 2082 se concentre sur la protection contre les arcs électriques de niveau 2. Muni d’un liner en aramide et laine résistant aux flammes de jauge 3, ce gant ignifugé a fait l’objet de tests en laboratoire conformément à la norme HRC/ATPV à 8,6 cal/cm2. D’autres caractéristiques ont été éprouvées comme la résistance à l’inflammabilité, à la chaleur de contact, à la chaleur convective, à la chaleur radiante ainsi que pour les petites projections de métal en fusion.

Ségolène Kahn

 

Rencontrez UVEX HECKEL sur Expoprotection.

Le salon international de la prévention et de la maitrise des risques se déroulera du 15 au 17 novembre 2022.

Inscrivez-vous

Commentez

Participez à la discussion