Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Plaquistes : un lève- plaque à treuil pour limiter les accidents

Le fabricant Edma a mis au point un nouveau lève plaque qui fonctionne grâce à un système de treuil. Capable de s’étirer jusqu’à 3,5m de hauteur, il soulève des charges de 60 kg.

Sur les chantiers, les artisans plaquistes sont confrontés à de nombreux risques, allant des TMS durant le port des plaques, aux chutes, coupures et autres blessures durant leur manipulation. Pour sécuriser ces opérations, le fabricant Edma a mis au point un lève-plaque à treuil, l’EdmaPlac Câble. Capable de lever des plaques jusqu’à 3,5 m de hauteur, il soulève des charges de 60 kg. 

ce-leve-plaque-souleve-60-kg

Ce lève plaque à treuil soulève des charges de 60 kg. © Edma

Un système de poulie à roulement

Grâce à son treuil, le dispositif lève la plaque en toute sécurité, en position horizontale et inclinée (sous pente) grâce à une tête rotative. Pour cela, un double câble assure la levée et la descente tandis qu’une poignée de basculement facilite le chargement de la plaque sur sa tête. De même, pour réduire les efforts, un système de poulie à roulement permet de hisser la plaque. 

le-modele-embarque-un-systeme-de-poulie-a-roulement

L’EdmaPlac Câble embarque un système de poulie à roulement. © Edma

Un système à crémaillère plus intensif

Ce modèle représente une version compacte, peu encombrante et facile à déplacer de son homologue, le EdmaPlac 450. Consacré à des usages professionnels plus intensifs, ce dernier peut se déployer sur 4,50 m  de hauteur et soulever une charge maximale de 80 kg. Il fonctionne grâce à un système à crémaillère pouvant être assisté par une visseuse. 

Un système de frein à 2 manettes

Ce lève-plaque bénéficie également d’améliorations récentes parmi lesquelles l’ajout d’un volant en magnésium ou encore un maniement plus silencieux. Ses points forts : outre la possibilité de lever la plaque dans toutes les positions, y compris verticale, le dispositif bénéficie d’un système de frein à deux manettes ainsi que d’une plateforme en bois. 

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion