Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Nouveau métier : RHRH

L'équipementier portuaire Poralu Marine a recruté une spécialiste des relations humaines pour harmoniser les rapports entre les collaborateurs et encourager le bien-être. Un nouveau poste est né : le responsable harmonisation et rayonnement humain (RHRH).

Après le Chief Happiness Officer et le Responsable Covid, un poste à l’appellation originale vient de voir le jour à l’initiative du leader de constructions de marinas Poralu Marine. Afin de développer le bien-être de ses collaborateurs, l’équipementier portuaire Poralu Marine a recruté une spécialiste des relations humaines pour harmoniser les rapports entre les collaborateurs et encourager le bien-être. Un nouveau poste est né : le « responsable harmonisation et rayonnement humain » (RHRH). Considérant l’épanouissement comme un « axe majeur de sa stratégie », l’entreprise a donc recruté Laura Terrollion, spécialisée dans les relations humaines. 

cet-equipementier-est-specialise-dans-la-construction-de-marinas

Polaru Marine s’est spécialisé dans la construction de ports de plaisance. © Polaru Marine

Une rupture avec le management classique

Certains dirigeants pourront trouver cette création quelque peu fantaisiste. D’autres l’identifieront comme une des clés du management du XXIème siècle. Quoi qu’il en soit, il s’agit d’une première pour l’entreprise qui souhaite se positionner en rupture avec le management traditionnel. « Une entreprise doit être avant tout une véritable force de changement social : sa rentabilité économique, indispensable à sa viabilité et à sa longévité, est un moyen pour servir cette force et non une finalité en soi. La citoyenneté, la responsabilité et l’engagement de l’entreprise commencent au cœur même de son activité quotidienne, dans la façon dont elle se comporte avec ses employés, ses clients, ses fournisseurs, avec l’ensemble de ses parties prenantes et plus globalement avec son écosystème », revendique Laurent Gasiglia, PDG de l’entreprise. 

Privilégier l’épanouissement personnel

Ainsi, pour encourager l’épanouissement de ses collaborateurs, le dirigeant a-t-il créé le poste de responsable harmonisation et rayonnement humain. Concrètement, Laura Terrollion qui a été recrutée à cet effet en septembre dernier, a pour mission de développer le bien-être au travail, en privilégiant l’épanouissement professionnel de chacun. Pour cela, elle devra garantir la bonne tenue du climat social en favorisant l’harmonie collective. 

À l’écoute des nouveaux besoins

« L’évolution des modes de collaboration fait naître de nouveaux besoins et demande parfois un réajustement des relations interpersonnelles. La mise en place de ce nouveau poste permet d’accompagner les collaborateurs dans la complexité des transformations intrinsèques à la vie d’une entreprise. Les salariés savent que je suis là pour les écouter et les accompagner », développe Laura Terrollion. 

Un outil de questionnement

Pour cela, la nouvelle responsable pourra épauler les collaborateurs soit individuellement soit en équipe. « Il peut s’agir par exemple de stimuler un savoir-être particulier ou bien d’éclaircir un projet professionnel. Les demandes sont variées. J’utilise notamment un outil de questionnement que j’ai créé pour accompagner la ou les personnes», précise la nouvelle responsable. De quoi faciliter un accompagnement sur mesure et adapter les postes. 

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion