Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

L'IA, le Machine Learning et la biométrie pour lutter contre le vol d'identité

La Regtech Vialink a mis au point une solution rapide qui va augmenter d’un cran la fiabilité du processus d’authentification. De quoi lutter efficacement contre le vol d'identité.

Selon l’Agence européenne en charge de la cybersécurité (ENISA), 34% des Français ont déjà été victimes d’usurpation d’identité. Pour lutter contre cette menace, le français Vialink, une Regtech (qui développe des technologies au service de la conformité réglementaire) a mis au point une solution innovante. Il s’agit d’un procédé d’identification qui associe le contrôle de la pièce d’identité à la reconnaissance faciale et à la détection du vivant grâce à l’IA et le Machine Learning. Le processus de contrôle ne prend que 3 secondes. 

34-%-des-francais-ont-ete-victimes-d-usurpation-d-identite

Selon l’Agence européenne en charge de la cybersécurité (ENISA), 34 % des Français ont déjà été victimes d’usurpation d’identité. © Vialink

206 milliards de dollars de pertes

Touchant tous les secteurs d’activité, l’usurpation d’identité représente un enjeu économique de taille pour les entreprises. Selon des estimations du cabinet d’études Juniper Research, les entreprises devraient ainsi subir plus de 206 milliards de dollars de pertes dues au piratage par usurpation d’identité entre 2021 et 2025. 

Fraude à la reconnaissance faciale

Il faut dire que les fraudes identitaires à distance n’ont de cesse d’évoluer. En témoignent deux rapports de l’ENISA qui ont détecté de nouvelles techniques pour tromper le système de reconnaissance faciale : le vol ou la contrefaçon de vidéos présentant le visage de la personne usurpée ainsi que la reproduction du visage en 2D (impression photo) ou encore en 3D (en résine). 

il-suffit-de-prendre-un-selfie-video-pour-s-authentifier

Il suffit de prendre un selfie video pour vérifier son identité. © Adobe Stock / Vialink

Détection du vivant

D’où l’importance d’ajouter plusieurs strates de vérifications au processus d’identification. Rappelons qu’à l’origine, Vialink s’est fait connaître grâce à un service de vérification automatique des pièces d’identité. Désormais, la société propose une solution biométrique complète alliant validation de la pièce d’identité, reconnaissance faciale et détection du vivant. 

7 milliards de pièces d’identités

Accessible sur smartphone ou tablette, la solution ID Verification se base sur l’IA et le Machine Learning : grâce à son activité de vérification des pièces d’identité, elle dispose d’une vaste base de données comportant 7 milliards de pièces d’identités issues de 200 pays. Autant de données que la Regtech corrèle à travers ses technologies de Face Matching et de Liveness Detection. Résultat, il suffit de se prendre en selfie vidéo pour s’authentifier.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion