Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Le SNBE alerte les cyclistes sur les dangers des angles morts des camions

Que ce soit sur les flancs, à l’arrière ou devant sous le pare-brise, les poids lourds souffrent de nombreux points morts qui les empêchent de déceler la présence d’un piéton ou d’un cycliste. Un danger d’autant plus grand que les engins de déplacements personnels (trottinettes, Hoverboards...) sont de plus en plus nombreux et leurs conducteurs, peu au fait des règles de sécurité.

Un camion toupie est installé sur le stand du SNBE.

Le SNBE réalise un tour de France pour montrer aux piétons et aux cyclistes les différents angles morts situés autour de ses camions toupie.
© SNBE

Trottinettes électriques, hoverboards, vélos, gyropodes, monoroues… alors que les engins de déplacements personnels colonisent nos rues, les critères de la sécurité routière prennent un tout autre tournant. Parmi les dangers les plus redoutés, celui de se trouver dans l’angle mort d’un poids lourd et de se faire renverser… De fait, la Loi sur l’orientation des mobilités, dite « LOM », veut obliger les 3,5 tonnes à indiquer, à partir du 1er juillet 2020,  les différents angles morts sur le véhicule au moyen d’une signalisation spéciale, notamment sur ses flancs. Dans ce sillage, le Syndicat national du béton prêt à l’emploi (SNBPE), dont les techniciens sont régulièrement amenés à manœuvrer des camions-toupie pour le coulage du béton, est en train de réaliser une vaste opération de prévention afin de sensibiliser le grand public à ce danger. 

Une journée de sensibilisation à Paris

Depuis quelques mois, les équipes du syndicat sillonnent les routes de France à la rencontre des piétons, sous la bannière de l’opération  « Sur la route restons tous visibles ». Le 17 octobre, c’est à Paris que s’est déroulée l’animation. Issue d’un partenariat avec la ville de Paris, la Sécurité routière et l’Association de cyclistes Mieux se déplacer à bicyclette, elle s’adresse aux citadins particulièrement nombreux à s’essayer à ces nouveaux moyens de locomotion.

Un événement ludique

C’est donc sur la place de la République, au Port de Bercy et au Port du Gros-Caillou que le syndicat a posé ses stands : des camions toupie installés en mode stationnaire, avec autour, toutes les zones d’angles morts marquées au sol. Il s’agit d’apprendre aux piétons et aux cyclistes à évaluer périmètre de visibilité du chauffeur. Pour se faire une idée encore plus concrète, les participants ont également la possibilité de monter dans la cabine du véhicule pour découvrir le champ visuel du conducteur ainsi que les zones où il ne peut pas voir un piéton. A l’issue de cette animation, chaque personne repart avec une clef USB contenant une vidéo qui illustre la thématique. Des sacs à dos, dotés de signalisation LED pour rester bien visible sur la route, sont également à gagner…

Attention à garder ses distances !

Parmi les règles fondamentales de sécurité, le SNBE rappelle qu’il vaut mieux toujours signaler à l’avance un changement de direction, ne jamais s’arrêter sous les rétroviseurs d’un camion ou de ne jamais le dépasser durant une manœuvre ou un changement de direction. De même, attention à ne pas non plus le dépasser par la droite, surtout près d’une intersection !

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion