L’alerte TMS lombalgie contre les mauvaises postures

Quelle que soit la qualité des équipements mécaniques et ergonomiques mis en place dans le secteur de la logistique, les manutentions manuelles résiduelles existeront toujours. Et avec elles… les TMS (troubles musculosquelettiques ) lombalgiques. Certes, la formation en prévention des risques liés à l’activité physique (Prap) aide les manutentionnaires à prendre conscience des risques qu’ils encourent. « En revanche, cette solution est insuffisante pour corriger une mauvaise posture lors d’opérations de picking par exemple, constate Henri Vouters, gérant de la société API-Attitude. Etant à l’origine formateur gestes et postures, j’ai systématiquement constaté que l’impact d’une telle formation sur les stagiaires ne dure qu’un temps très limité. Quelques semaines après avoir dispensé mes enseignements sur les sites de mon entreprise, j’étais sidéré de voir la plupart des personnes formées, dans des positions totalement inadaptées et dangereuses pour leur dos. »

Auto-correction. Il fallait donc trouver un concept capable de remédier aux problèmes posturaux principaux en temps réels. L’Alarme de posture inadaptée (API) est une alarme anti-TMS lombalgie. En cas de mauvaise position, ce dispositif détecte la gravité liée à l’inclinaison du corps et émet un son en continu. Un processus pédagogique qui génère le réflexe de fléchissement des jambes. « Il suffit de porter ce dispositif quelques jours pour être conditionné, assure Henri Vouters. Porter l’API périodiquement par campagnes de 3 ou 4 jours enraye durablement les mauvaises postures. »

L’API a été adoptée dans des secteurs d’activité très variés, allant de la logistique aux chaînes de fabrication de voitures en passant par la fonction publique et les centres de formation, sans oublier le BTP, les entreprises de travail temporaires, etc. La société commercialise un gilet haute visibilité avec l’API intégré, pour 32 euros. Elle propose aussi le dispositif seul, pour que les entreprises en recherche d’innovation prévention santé adaptent leurs vêtements de travail à l’API, grâce à des velcros ou à des clips épingles, pour le prix de 28 euros L’API existe aussi en version « vibreur », pour les personnes malentendantes ou évoluant dans des environnements bruyants.

Caroline Albenois


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.