Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risque incendie

L’aéroport de Nice fait appel à Siemens pour assurer la sécurité incendie et l’optimisation énergétique

Depuis 25 ans, Siemens Smart Infrastructure se charge de la sécurité incendie de l’aéroport. Depuis quelques années, il propose également un service de suivi et de monitoring des dépenses énergétiques.

Garantir la sécurité des passagers, surveiller le risque incendie, assurer la continuité des activités de transport, optimiser les équipements pour réduire son empreinte carbone…  chaque jour, l’aéroport Nice-Côte-d’Azur doit faire face à des enjeux cruciaux qui réclament une gestion technique pointue de ses infrastructures.

Pour les assurer, l’aéroport collabore depuis 25 ans avec Siemens Smart Infrastructure. Initialement fournisseur de solutions de détection incendie, la filiale du groupe Siemens a fait évoluer ses services en intégrant le génie climatique. Désormais, le prestataire propose également à l’aéroport un service d’optimisation de sa performance énergétique.

l-aeroport-de-nice-accueille-14-5-millions-de-passagers

L’aéroport de Nice accueille environ 14,5 millions de passagers chaque année et dessert 120 destinations dans 44 pays. © Aéroport de Nice-Côte-d’Azur

8 000 points de détection incendie

Avec 14,5 millions de passagers en 2019, et 120 destinations directes desservant 44 pays, l’aéroport Nice-Côte-d’Azur représente le deuxième aéroport de France après Paris. Depuis 25 ans, l’infrastructure emploie Siemens Smart Infrastructure pour assurer son système global de sécurité incendie.

Ce qui représente près de 8 000 points de détection incendie installés dans les 33 bâtiments de l’aéroport (terminaux, parkings, bureaux du personnel), chacun étant équipé d’une centrale incendie.

Une solution d’extinction par gaz

Siemens fournit également une solution d’extinction automatique silencieuse par gaz dans les salles serveurs de l’aéroport. Basée sur une l’utilisation de l’azote, cette solution neutralise le feu par réduction de la teneur en oxygène dans l’air. 

Une neutralité carbone d’ici 2030

Outre la sécurité incendie, Siemens accompagne depuis dix ans l’aéroport dans le déploiement de projets axés sur la réduction de la consommation énergétique avec un service de suivi et de monitoring. Une démarche qui s’ancre dans l’ambition de l’aéroport d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2030.

siemens-emploie-une-solution-d-extinction-du-feu-par-azote

Le service de sécurité incendie de Siemens emploie une solution d’extinction automatique silencieuse par azote. © Siemens

Optimiser les performances énergétiques

La collaboration débute en 2012 lorsque Siemens déploie une soixantaine de compteurs qui mesurent les consommations énergétiques d’électricité, gaz, eau glacée et eau chaude de l’ensemble des sites de l’aéroport. Fin 2019, l’aéroport emploie une nouvelle solution en faveur de l’optimisation de sa performance énergétique avec la mise en place du service Green Analysis.

25 000 euros économisés

Cette technologie détecte des anomalies de fonctionnement et identifie des actions d’amélioration. Une solution qui tombe à point nommé car quelques mois après son implémentation, cette solution a permis d’identifier une sonde de CO2 défaillante.

Empêchant le bon fonctionnement du système de gestion technique du bâtiment, cette sonde provoquait une sur-ventilation dans les locaux et donc une hausse de la consommation.

Au total, Green Analysis a contribué à économiser 25 000 euros sur la facture énergétique de l’aéroport. Ayant pu prouver son efficacité, la solution va bientôt être étendue à trois autres terminaux CTA en vue d’un déploiement sur l’ensemble du site. 

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion