Ile-Maurice : un système IP IndigoVision permet de réduire le taux de criminalité dans la localité de Flic-en-Flac

Flic-en-Flac, l’une des principales zones touristiques de l’île Maurice, a vu son taux de criminalité décliner de façon significative depuis l’installation d’un système de surveillance basé sur la technologie vidéo IP distribuée d’IndigoVision. Le nouveau système de vidéosurveillance permet à la police de contrôler les comportements délinquants et la sécurité sur la voie publique avec plus d’acuité, et de repérer les infractions au code de la route et aux règles de stationnement. D’ici mars 2010, 271 caméras supplémentaires seraient installées à Port-Louis, capitale de l’île, et 70 à Grande-Baie, une autre destination touristique d’importance. Le coût de ce nouveau projet s’élèvera à 4 millions de dollars US. Brinks Mauritius, partenaire agréé d’IndigoVision, a conçu et mis en place la solution de surveillance par vidéo IP. La multidiffusion vidéo permet à plusieurs utilisateurs de visualiser les images enregistrées par une même caméra, quel que soit son emplacement sur le réseau. Les autorités de Maurice peuvent ainsi accéder au système de surveillance à partir du poste de police local de Flic en Flac et du poste central de Port-Louis, distants de 15 km. Un poste de vidéosurveillance est également situé dans un bureau administrateur local, optimisant la flexibilité du système. 13 postes ont ainsi été déployés, fonctionnant avec le logiciel de gestion de la sécurité « Control Center » d’IndigoVision. L’un des principaux défis posés par le projet a consisté à assurer une multidiffusion vidéo continue sous résolution SIF, pour un flux inférieur à 1 Mo par caméra, à partir du réseau public existant. Les enregistrements vidéo sont effectués via un serveur PC sous Windows situé au QG de la police. Le serveur dispose d’une capacité de stockage de 27 To (Raid 6) et prend en charge le logiciel Enregistreur Vidéo en Réseau (NVR). Les fonctionnalités avancées de « Control Center » permettent aux opérateurs de retrouver rapidement les enregistrements et d’identifier les éventuels suspects. Les séquences vidéo peuvent être exportées en tant que preuves dans le cas d’un incident. Au total 83 caméras sous la forme de dômes intérieurs et extérieurs, fixes et mobiles, ont été installées d’un bout à l’autre de la localité.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.