Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Honeywell lance une barrière de protection pour sécuriser les chantiers de tour

Réduire la pénibilité du port de charge lourde, parer aux risques d’éboulement ou de chute… Cette nouvelle barrière a été conçue dans un maillage acier qui combine légèreté, souplesse et résistance.

Vue du chantier d’une tour.

La barrière a été conçue pour sécuriser les chantiers d’immeubles à plusieurs étages. © Honeywell

Sur un chantier de tour, les ouvriers sont confrontés à de nombreux problèmes de sécurité. Outre le risque de tomber soi-même, les chutes de débris peuvent occasionner des blessures extrêmement graves. Pour protéger les artisans et ouvriers, Honeywell vient de dévoiler une nouvelle barrière de protection anti-chutes, la Combisafe, dotée de mailles d’acier légères. Avec ce nouveau modèle, il s’agit de réduire la pénibilité des porteurs tout en garantissant leur sécurité. 

Un poids plus léger

Grâce à sa composition en acier comme les modèles plus classiques, la structure serait, selon le fabricant, jusqu’à 30 % plus légère. A savoir entre 12 et 14 kilos selon les modèles proposés. « Ces deux versions correspondent aux critères exigés par les classes A et ABC », précise l’entreprise.

Plus de maniabilité

De fait, ces caractéristiques la rend plus facile à soulever, à déplacer, transporter et installer, qu’une barrière traditionnelle. Ce qui réduit donc le risque de TMS et de blessure musculaire.  «Sa légèreté, sa flexibilité et sa maniabilité peuvent contribuer à la réduction de blessures et à anticiper la fatigue de l’ouvrier qui travaille sur des constructions à plusieurs étages », souligne Luca Favarin, responsable produits chez Honeywell.

Un maillage dense

Côté sécurité, le fabricant a planché sur la réalisation d’un maillage soudé plus dense et plus souple, de sorte à réduire le risque de blessures en cas de chute, et à stopper la chute de débris. Pour plus de sécurité, des bandeaux latéraux, ainsi qu’une planche de toiture fermée et retournée ont été ajoutés pour anticiper les risques de chute durant les manœuvres et contenir les débris sur le bord des dalles.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion