Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Et si le nouvel androïde Tesla Bot remplaçait un jour les ouvriers ?

L’entreprise Tesla d’Elon Musk vient de dévoiler un robot humanoïde qui à terme, sera capable de remplacer les employés dans les tâches physiques les plus pénibles.

Travail répétitif à la chaîne, port de charges lourdes, TMS… Et si l’humanité en avait fini avec les contraintes physiques ? Telle est du moins l’ambition de l’excentrique milliardaire Elon Musk qui, après les voitures électriques et la conquête spatiale, se lance désormais dans la conception d’un androïde. Présenté vendredi 20 août lors d’une journée consacrée à l’IA chez Tesla (Tesla AI Day), ce robot humanoïde a été conçu pour remplacer l’homme dans ses tâches les plus pénibles ou dangereuses. 

tesla-bot-pourra-porter-des-charges-de-20-kg

Le Tesla Bot devrait mesurer 1,72 mètres pour 56 kg. Il pourra porter des charges de 20 kg.
© Capture d’écran d’une présentation de Tesla

Un écran en lieu de visage

«Nos voitures sont en quelque sorte des semi-robots autonomes sur roues, donc cela fait sens de lui donner une forme humanoïde aujourd’hui», a déclaré Elon Musk lors d’une conférence de presse dévoilant le Tesla Bot, ce fameux robot assistant humanoïde. Concrètement, ce dernier possède un corps à forme humaine mais, à la place du visage, il embarque un écran pour afficher des informations. 

Un robot capable de porter 20 kg

Selon le calendrier le plus optimiste, Tesla Bot apparaîtra l’année prochaine. Son prototype devrait mesurer 1,72 mètres pour 56 kg. Il pourra porter des charges allant jusqu’à 20 kg et courir à une vitesse de 8 km/heure. « Le robot sera amical bien sûr mais on a bridé ses qualités physiques pour que vous puissiez vous échapper en courant. Sait-on jamais », a plaisanté Elon Musk. 

Un robot dédié aux tâches physiques

Bien sûr, l’objectif d’Elon Musk ne se confine pas à créer une simple machine mais bel et bien à provoquer une révolution économique. Selon lui, le robot humanoïde pourrait un jour, remplacer les hommes dans le travail physique. « Il pourra naviguer dans un monde conçu par et pour les humains et éliminer les tâches dangereuses, répétitives ou ennuyeuses », a expliqué Musk.

Un arsenal de technologies pour se mouvoir

Pour y parvenir, le robot fonctionne grâce aux puces que l’on retrouve également dans les Tesla. Il pourra également se déplacer et se repérer dans son environnement grâce à un dispositif de huit caméras. Il sera également piloté par un ordinateur de conduite autonome (FSD) de l’entreprise américaine. Pour s’animer, il devrait en outre embarquer une quarantaine d’actionneurs répartis dans les bras, les jambes, le cou et surtout les mains. 

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion