Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Des gants tactiles et anti-coupures pour l'industrie et les services

Dans l'industrie et les services, les opérateurs ont besoin de gants qui protègent des coupures. Tout en restant tactiles pour travailler sur écran.

gants-tactiles-anti-coupure-fibres-inox

Ce gant est constitué d’un mélange de fibres pour atteindre un niveau élevé d’anti-coupure. © Rostaing

Transformation digitale oblige, les écrans tactiles se multiplient dans les ateliers, usines et entrepôts. Or ces nouvelles pratiques génèrent de nouveaux risques pour les employés qui ne disposent pas de gants adaptés. Car une fois avoir retiré leur EPI pour taper leurs instructions sur l’écran tactile, ils n’ont pas toujours le réflexe de le remettre. Cet oubli peut avoir des conséquences fâcheuses en terme de blessure. Pour éviter ces risques, les préventeurs sont de plus en plus nombreux à réclamer des gants tactiles. D’ailleurs, c’est ce que rapporte Laura Muetton, responsable R&D chez Rostaing. Ce fabricant basé à Villieu-Loyes-Mollon (Ain) se plie à cette tendance avec la gamme Duranit. Laquelle bénéficie d’une enduction en caoutchouc nitrile. Ce matériau à effet seconde peau préserve la dextérité de la main et confère aux gants une résistance à l’abrasion.

Mélange de fibres pour un niveau anti-coupure élevé

Cette gamme se décline sur trois niveaux. À savoir, A pour Duranit-One , C pour Duranit-Plus et F pour Duranit-Ultra. Ce dernier gant intéresse les opérateurs travaillant en verrerie, plasturgie et maintenance. Il est estampillé EN 388 et ISO 13997 pour les risques mécaniques et EN 407 pour les effets thermiques et la chaleur. Au plan technique, il arbore un tricot en maille Tekinox.

Il s’agit d’un mélange de fibres polyéthylène, polyamide et inox. En outre, pour lui procurer de la longévité, son enduction Soft Nitrile Foam recouvre la paume et les doigts. Un renfort nitrile protège en plus la zone située entre le pouce et l’index. « En outre, avec l’enduction nitrile, il résiste aux huiles de coupe et à l’abrasion », rapporte Laura Muetton. La gamme Duranit-Ultra vise la manipulation de pièces très coupantes notamment dans l’industrie du verre et du métal. Ainsi que les opérations de montage en environnement huileux avec des risques élevés de coupure.

Jauge la plus fine du marché pour plus de souplesse

Avec l’explosion des produits électroniques et objets connectés, le marché enregistre une forte demande pour les gants ESD. Lesquels correspondent à la norme EN 16350 : 2016. Ils sont utilisés pour dissiper les charges électrostatiques et éviter ainsi d’endommager le matériel. Un besoin exprimé tant par l’industrie que les services. Uvex en tient compte avec le Phynomic AirLite C ESD. Cet EPI tactile et anti-coupure de niveau C joue aussi la carte de la légèreté, flexibilité et finesse. Ce qui lui permet de respecter l’anatomie de la main et le sens du toucher. Il se compose d’un support en fibre polyéthylène Dyneema Diamond en jauge 18, la plus fine du marché. Et d’une enduction en mousse aqua-polymère. Laquelle protège l’intérieur de la paume et des doigts. Le Phynomic AirLite C ESD intéresse les opérateurs manipulant des pièces aux bords tranchants en environnements secs ou légèrement humides.

Positionnement tarifaire adapté au marché français

gant-athletic-jauge-18-la-plus-fine-du-marche

Les gants Athletic sont certifiés Oeko-Tex Standard 100 © Uvex

« Ce gant concerne les besoins de ceux qui travaillent dans les travaux d’assemblage de précision, la maintenance ou la logistique », fait valoir Olivier Poisson, chef produit gant chez Uvex Heckel. En matière de protection contre les risques mécaniques, cette dernière s’enrichit d’une nouvelle gamme. Baptisée Uvex Athletic, elle se compose de deux modèles de précision (All Around et Lite) et du gant anti-coupure (D5 XP). Tous trois sont certifiés Oeko-Tex Standard 100. Tous trois adressent les travaux de contrôle, de tri, de maintenance et d’assemblage. « Notre gamme Uvex Athletic se distingue par un rapport qualité-prix qui répond mieux aux besoins du marché français en termes de positionnement tarifaire », indique le chef produit de la filiale française basée à Val de Moder (Bas-Rhin).

Gant anti-coupure pour pièces très tranchantes

gant-anti-coupure-manipulation-pieces-tranchantes

Ce gant anti-coupure intéresse la manipulation de pièces tranchantes. © Delta Plus

Le besoin en gants anti-coupure reste vif sachant que les blessures à la main constituent un des premiers risques d’accidents du travail. Parmi les autres produits du marché, citons enfin le Venicut F Xtrem Cut Touch de Delta Plus. Ce gant tactile conjugue un niveau élevé de résistance à la coupure (TDM F) avec une grande souplesse. Il est en effet conçu sur un tricotage en fibre Xtrem Cut en jauge 18. Il présente aussi un niveau élevé contre l’abrasion (de niveau 4, supérieur à 8,000 cycles). Autre avantage, sa respirabilité grâce à son enduction micro-mousse de nitrile et polyuréthane. Ce gant normé CE EN 3884 X 4 3 F intéresse notamment les travaux de finition sur pièces extrêmement tranchantes. Mais aussi les travaux intensifs, ainsi que l’assemblage de produits lourds.

Eliane Kan

 

Commentez

Participez à la discussion