Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Accidents de la main : 2,1 millions de victimes par an

Alors que les accidents de la main concernent des millions de salariés français, dont certains se retrouvent handicapés à vie, Rostaing souhaite encourager la prévention de ce risque auprès des entreprises.

Alors que la plupart des accidents corporels soignés aux urgences concernent la main, les métiers manuels représentent une catégorie où la prévention des risques est plus que nécessaire. Une mission que réalise notamment le gantier Rostaing qui souhaite rappeler les risques inhérents aux métiers de la main et indiquer comment s’en prémunir grâce aux protections adaptées.

rostaing-conçoit-des-gants-sur-mesure-pour-les-mains-amputees

Rostaing conçoit notamment des gants sur-mesure pour les travailleurs qui ont déjà subi un accident de la main, voire une amputation.
© Rostaing

2,1 millions de personnes concernées chaque année

« En France, les accidents de la main atteignent des proportions alarmantes », alerte le fabricant qui cite l’Institut européen de la main : selon une estimation nationale tirée du Livre blanc de la chirurgie de la main, les traumatismes de la main et du poignet impactent plus de 2,1 millions de personnes par an. Plus précisément, chaque année, l’on compte 1 999 393 accidents de la vie courante (jardinage et bricolage), 129 000 accidents du travail/trajet et 14 000 accidents de la voie publique. 

Des risques d’amputation

Quant aux accidents de la main, « partie du corps la plus exposée », ils relèvent de nombreux risques d’ordre mécanique, chimique, thermique voire électrique… Et se traduisent par des coupures, des écrasements. Voire des amputations. Dans de nombreux cas, les séquelles sont irréversibles, si ce n’est invalidantes. Ainsi 1,6 % des accidents de la main provoquent-ils une incapacité physique. Soit 21 personnes touchées par jour.

Un coût de 3 000 euros par accident de la main

Quant aux conséquences pour les entreprises, l’Assurance maladie et la Carsat Centre estiment que 27 % des accidents professionnels de la main donnent lieu à un arrêt de travail, soit plus de 124 000 par an. Avec une moyenne de 3 000 euros par accident de la main et un coût indirect de 12000 euros. Ce qui représente une perte globale annuelle de près de 1,9 milliard d’euros.

Des modèles sur mesure pour les personnes en situation de handicap

D’où l’importance d’équiper les salariés de protections adaptées (anti-coupure, anti-choc, anti-chaleur) à leur activité. Pour sa part, Rostaing fournit justement des gants sur mesure. Et notamment des modèles spéciaux pour les mains accidentées ou handicapées suite à des séquelles invalidantes. Autre avantage, il est possible d’obtenir des aides financières de l’Association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées (Agefiph). Sous condition de présenter une prescription de la médecine du travail et d’être reconnu comme travailleur handicapé dans le secteur privé.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion