Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Cybersécurité

Des exercices de gestion de cybercrise pour reproduire les conditions du réel

Le spécialiste de la cybersécurité Harmonie Technologie et l’organisme de conseil en gestion et communication de crise Crisotech s’allient pour entraîner les entreprises à réagir en cas de cyberattaque.

Illustration d’un cyberpirate.

Pour l’entreprise, une cyberattaque aura des impacts extrêmement forts en termes d’organisation et de réputation. Il est majeur de s’en prémunir. © Vnahel Abdul Hadi / Unsplash

En amont du FIC 2020 (Forum international de la cybersécurité) qui aura lieu du 28 à 30 janvier à Lille et des 28èmes rencontres de l’Amrae (Association pour le management des risques et des assurances de l’entreprise) du 5 au 7 février à Deauville, Harmonie Technologie et Crisotech annoncent déjà leur partenariat pour aider les entreprises à s’entraîner à la gestion d’une cybercrise. Point fort, des exercices sont organisés dans les conditions du réel : réseaux sociaux, interviews, plateaux TV, cyberdéfense…

La communication aussi importante que l’informatique

Avec la complexification et la sophistication des cyberattaques, les entreprises doivent faire face à des impacts extrêmement forts en termes d’organisation et de réputation. Dans une cellule de cybercrise, toute la difficulté, consiste à s’assurer de la bonne compréhension entre les professionnels informatiques et les équipes de communication. L’enjeu, c’est alors de vulgariser un problème complexe pour que le service communication puisse transmettre correctement les informations avec des éléments de langages intelligibles et corrects. Autrement dit, la communication de crise s’érige désormais au rang des priorités à égalité avec la résolution technique du problème. Grâce au partenariat avec Crisotech, spécialiste en gestion et communication de crise, le pure player de la cybersécurité Harmonie Technologie rajoute une corde à son arc : la possibilité d’organiser des exercices de grande ampleur, sur des sites multiples répartis dans le monde. Le tandem annonce ainsi sa capacité à mobiliser jusqu’à plus d’une centaine de personnes ! De quoi offrir des exercices pour entraîner les organisations dans les conditions réelles d’une cybercrise.

Trois éléments clé

Plus concrètement, l’organisation d’un tel exercice s’articule autour de trois éléments clés. Tout d’abord, la reproduction d’un environnement et de stimuli hypers réalistes pour assurer l’immersion des membres de la cellule de crise. Viennent ensuite un scénario et une préparation qui ne « brident » pas l’expérience et laissent aux membres de la cellule la possibilité d’agir et de réagir comme dans la vraie vie. Enfin la sécurisation de l’environnement de l’exercice sera là pour éviter de générer une « vraie-fausse » crise. Pour sa part, Harmonie Technologie se charge des volets techniques et opérationnels de cybersécurité. De son côté, Crisotech mise sur les stimuli immersifs et réalistes dans la communication de crise. A savoir une plateforme de simulation des réseaux sociaux (Twitter, Facebook…) capable de créer plusieurs dizaines de milliers d’interactions à la minute, l’intervention de journalistes sur les exercices de gestion de cybercrise de la même manière que s’ils devaient traiter une crise réelle (avec collecte d’informations via les réseaux sociaux simulés, interviews, reportages filmés, etc.) et une chaîne TV fictive reproduisant un plateau TV dans ses moindres détails. Au final, ces exercices donnent l’occasion de tester les réflexes des cellules de crise et leurs plans de réponse ainsi que la capacité différents métiers de l’organisation à comprendre et à estimer les impacts de la crise.

Erick Haehnsen

Commentez

Participez à la discussion