Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Cybersécurité

Olvid sécurise sa messagerie en cryptant les conversations et messages

Plutôt que de céder à la tentation de confier les données personnelles de ses utilisateurs à un annuaire centralisé, cette start-up crypte l’ensemble des échanges. Ce qui lui a valu d'être primée au FIC 2020.

Deux smartphones affichent des conversations. dans Olvid

Les conversations ainsi que les données personnelles des utilisateurs sont entièrement cryptées dans Olvid, sans jamais être enregistrées dans un annuaire global.
© Olvid

C’est Olvid qui vient de décrocher le prix prestigieux de la startup FIC 2020, décernée à l’occasion du Forum international de la cybersécurité qui s’est tenu du 28 au 30 janvier à Lille (Nord). Il s’agit d’une messagerie instantanée totalement sécurisée, disponible sur iOS et Android. Créée en juin 2019 par quatre co-fondateurs, Thomas Baignères, Matthieu Finiasz, Jacques-André Bondy et Cédric Sylvestre, la jeune pousse se sert d’une technologie de cryptage qui garantit l’anonymat des communications. 

Un tiers de confiance imposé

Il faut savoir que la plupart des messageries comme WhatsApp ou Telegram ne sont pas aussi sûres qu’elles veulent bien le laisser croire. En réalité, elles se servent toutes du même dispositif de sécurité. Lequel s’articule autour d’un immense annuaire chargé de centraliser l’ensemble des utilisateurs, à savoir 1,5 milliard de personnes rien que pour WhatsApp. C’est donc sur le fournisseur de cet annuaire que repose la globalité du système de sécurité. Qu’on le veuille ou non, c’est lui qui joue le rôle du tiers de confiance. 

L’intégrité des serveurs mise en doute

Et c’est là que le bât blesse : le gestionnaire de cet annuaire a donc accès à l’ensemble des conversations et des échanges entre les utilisateurs. De fait, une collecte systématique des données personnelles lui permet d’avoir accès à certaines informations encore plus privées comme le numéro de téléphone, l’adresse d’e-mail, etc. En cas d’attaque des serveurs qui hébergent ces données, le cyberpirate pourrait donc décrocher le gros lot. 

Un cryptage de bout en bout

C’est précisément cette lacune qui a donné au quatuor l’idée de créer une messagerie entièrement confidentielle qui repose sur un système de cryptographie sans annuaire.  « Nous proposons une disruption totale grâce à une cryptographie à la puissance inégalée, garantissant l’intégrité, la confidentialité et l’anonymat des communications, avec la même simplicité d’utilisation que les messageries WhatsApp ou Telegram », confie à LaTribune Thomas Baignières, le CEO. En d’autres termes, même Olvid ne connaît pas ses utilisateurs…

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion