Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Des couvre-mains et chaussures en néoprène pour protéger les livreurs à vélo

Pour rester au chaud et au sec cette saison, le fabricant Vélotoze a inventé des équipements imperméables tout spécialement dédiés aux cyclistes. De quoi intéresser les livreurs de plats dont le taux de commandes explose lorsqu’il pleut, et que les clients ne veulent pas sortir pour aller dîner...

Un cycliste enfile les gants Velotoze.

Les gants en néoprène résistent à des température allant jusqu’à -5°.
© Velotoze

Malgré les bourrasques de vent et la pluie battante, les livreurs à vélo restent toujours sur le qui-vive. Se réunissant souvent sur des places telles que les Halles ou République à Paris, ils attendent les commandes, doigts et pieds gelés, et démarrent en trombe dès qu’une adresse tombe. Un métier difficile qui oblige à affronter les intempéries sans broncher. Or, voici une innovation qui pourrait bien améliorer leur quotidien : la marque américaine Velotoze vient d’inventer une paire de couvre-gants protégeant les mains lorsqu’elles doivent rester rivées sur le guidon, contre la pluie, le vent et le froid. En complément, l’entreprise a également mis au point un couvre-chaussure en latex qui remonte jusqu’à la cheville, pratique contre les éclaboussures. 

Zoom sur le pied d’un cycliste et son couvre-chaussure.

Ce couvre-chaussure est doté d’un manchon en latex qui protège le mollet contre les éclaboussures.
© Velotoze

Au chaud jusqu’à -5°

Baptisés « Waterproof Cycling Glove », ou simplement gants de cyclisme imperméables, ces nouveaux modèles seraient capable de garder les doigts au chaud jusqu’à -5° par temps sec, assure le fabricant. Pour cela, ils ont été conçus dans un textile néoprène connu pour ses propriétés isolantes et élastiques. Autre avantage, le gant monte jusqu’au-dessus du poignet, de sorte à s’ajuster au manche de la veste, et empêcher l’air froid de s’y engouffrer. Seul bémol, le prix, environ 43 euros, reste peu adapté aux petits salaires des livreurs cyclistes. 

Un couvre-chaussure contre les éclaboussures

Autre nouveauté, le fabricant propose désormais une version hiver de ses couvre-chaussures imperméables. Outre le néoprène, ils sont dotés d’un rajout en latex situé au niveau du mollet pour empêcher l’eau de s’infiltrer. Ce manchon qu’il est possible d’acheter séparément, ne coûte que huit euros. Il est en outre compatible avec de nombreux couvre-chaussure disponibles sur le marché. Pour l’ensemble couvre-chaussure et manchon, il faudra compter 43 euros. 

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion