Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Contrefaçon : une appli basée sur la blockchain pour authentifier une marchandise

La start-up française Veritise a développé un système d’étiquetage capable d’assurer la traçabilité d’une marchandise en vue de lutter contre la contrefaçon. Pour cela, les autocollants disposent d’un code inviolable basé sur la blockchain.

Pour aider les commerçants et distributeurs à lutter contre la contrefaçon, la start-up Veritise a développé une application basée sur la blockchain capable de certifier l’authenticité d’une marchandise. Pour cela, elle a développé des dispositifs de traçabilité infalsifiables et cryptés qui permettent de corréler un fabricant et son produit. La solution devrait être lancée d’ici la fin de l’année. 

saisie-de-smartphones-contrefaits-par-la-douane-francaise

Saisie de smartphones contrefaits par la douane française.
© DGFIP

Des autocollants inviolables à code unique

Il faut savoir que l’app anti-contrefaçon représente le 3eme projet de Veritise qui se sert de la blockchain. Installée au pôle Numerimer des Sables d’Olonne (Vendée), la start-up s’adresse aux industries et aux marques qui souhaitent garantir l’authenticité de leur produit. Pour cela, l’appli qui s’utilise via un abonnement ou une offre sur mesure, délivre des autocollants inviolables à code unique. 

Un code à fixer sur les produits

Développés en partenariat avec le fabricant d’étiquettes adhésives Etikouest, ces autocollants embarquent un code de traçabilité Veritise qui se fixent sur les étiquettes et emballages des marchandises.

Un registre de la blockchain

« À chaque fois qu’un code unique est créé, un événement irréversible est généré sur la blockchain. Le système Veritise permet de vérifier le registre de la blockchain pour établir, de façon quasi immédiate, le lien entre le fabricant et le produit. Ainsi, en cas de problème (ex : code produit unique déjà utilisé), une alerte prévient instantanément le client », indique Cormac Lucking, directeur général de Veritise.

5,64 millions de produits contrefaits en 2020

Il faut dire que la contrefaçon sévit sur le marché mondial depuis de nombreuses années. En particulier en France, deuxième pays le plus touché après les États-Unis. D’après l’Office de l’Union européenne pour la protection intellectuelle, les douanes ont saisi plus de 5,64 millions de produits contrefaits en 2020. En Europe, les marchandises frauduleuses importées représentent une perte de 121 milliards d’euros par an. 

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion