Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Contrefaçon : Olivier Dussopt présente son plan d’action

Ce lundi 22 février, le ministre chargé des Comptes publics a présenté son nouveau plan d’action douanier de lutte contre les contrefaçons. Tandis que 5,6 millions de marchandises frauduleuses ont été saisies en 2020.

La lutte contre la contrefaçon se poursuit. En témoigne le nouveau plan d’action douanier de lutte contre les contrefaçons pour la période 2021-2022. Présenté lundi 22 février 2021, par Olivier Dussopt, ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Comptes publics. Lequel s’est rendu à l’aéroport de Roissy pour présenter les actions à venir. A cette occasion, le ministre a assisté à la destruction de marchandises contrefaites ainsi qu’à la présentation d’un panel de contrefaçons illustrant les saisies réalisées par les services douaniers.

olivier-dussopt-est-ministre-delegue-aupres-du-ministre-de-l-economie-des-finances-et-de-la-relance-charge-des-comptes-publics.

Olivier Dussopt est ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Comptes publics.

5,6 millions saisies en 2020

Il faut dire que malgré la chute du trafic aérien due à la crise sanitaire, les douanes restent sur le qui-vive. Ainsi, ses agents aux frontières ont saisi plus de 5,6 millions de marchandises frauduleuses l’année dernière, selon la Direction des douanes. Dont 2 millions dans le seul aéroport de Roissy-Charles De Gaulle, indique notre confère Les Echos ce mardi 23 février. Ce qui représente une hausse de 20 % par rapport à 2019.

800 000 articles vestimentaires

Parmi les objets les plus souvent contrefaits, les douanes ont harponné plus de 800 000 articles vestimentaires et 473 000 jeux et jouets. Elles se sont également emparées de 172 000 objets électroniques, 120 000 médicaments ainsi que de 272 000 masques anti-Covid. Triste actualité de 2020, ces masques ne respectaient pas les normes en vigueur dans l’Union européenne. Ou bien imitaient le logo de marques connues, relate Les Echos.

Quatre actions de lutte

Face à cela, le ministère de l’Économie a annoncé un nouveau plan de lutte contre les délits de contrefaçon. Il s’agit de « mieux coopérer avec tous les acteurs de la lutte contre la contrefaçon. De renforcer la collecte et le traitement du renseignement et la politique de contrôles et d’enquêtes. Et d’adapter la politique contentieuse et les poursuites aux enjeux stratégiques. »

60 milliards d’euros par an

Sur fond d’explosion du e-commerce, les tactiques douanières s’adaptent. Ainsi de nombreux cyberdouaniers vont être déployés pour infiltrer les réseaux clandestins du Darknet. Avec un renfort également du contrôle des envois postaux et du fret express. Pour rappel, en 2019, la contrefaçon pesait 60 milliards d’euros par an selon l’Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO).  Elle impacte onze secteurs clé de l’économie de l’UE dont 7 milliards d’euros en France. Quant aux emplois perdus en Europe, l’étude les dénombre à 468.000.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion