Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Comthings améliore le contrôle d'accès des parkings partagés

Cette startup niçoise a développé un boîtier de contrôle d'accès pour parkings qui communique en Bluetooth avec les smartphones dans un rayon de 30 mètres. Dans un premier temps, cette offre intéresse les opérateurs de parking mutualisés. Demain, elle est susceptible de séduire les particuliers qui voudront louer leur garage dans la journée au travers de plates-formes de mutualisation.

Optimisation du foncier oblige, les parking mutualisés se multiplient. Dans la journée, les places sont occupées par des clients de centre commerciaux ou par des employés de bureaux. Tandis que le soir, elles sont investies par des résidents ou par des clients de restaurant ou de cinéma. Depuis trois à quatre ans, ces nouvelles pratiques sont favorisées par l’avènement d’opérateurs de plates-formes qui mutualisent des places de parkings. Comme Zenpark, Onepark, Yespark ou encore Bepark. Ce sont justement ces opérateurs que cible Comthings. Cofondée en 2014 par deux anciens ingénieurs de Texas Instrument, cette startup niçoise a conçu et développé une technologie qui permet d’accéder à ces places de parking partagées en dématérialisant le contrôle d’accès. En effet, un simple smartphone suffit. A condition, toutefois, qu’il soit compatible Bluetooth Low Energy afin de se connecter à une distance maximale de 30 mètres aux boîtiers électroniques que Comthings place à l’entrée du parking,

 « A la différence des solutions existantes, notre technologie se passe des réseaux 3G qui, du fait de leur instabilité, ne garantissent pas l’accès permanent aux places de parking », indique Jean-Louis Peyre (48 ans), DG et cofondateur de Comthings avec Djamil Elaidi (38 ans) qui préside l’entreprise. En transférant les technologies radio des tablettes et smartphones au domaine du contrôle d’accès des parkings, ces deux ingénieurs nourrissent l’ambition de devenir les  »Airbnb du parking ». « L’idée sera de permettre aux particuliers de louer leur garage dans la journée grâce à notre technologie », résume Jean-Louis Peyre.

Pour l’heure, ce dernier se concentre sur les expérimentations qui ont démarré afin de tester quelques dizaines de boîtiers de contrôle d’accès fabriqués en présérie par Comthings. « Nous finançons nos développements avec nos fonds propres qui s’élèvent à 100.000 euros ainsi qu’une aide de BPIfrance de 30.000 euros » indique le DG de la startup qui a déposé un brevet sur la capacité de faire communiquer un objet connecté et un smartphone par liaison radio. Cette technologie lui a valu de démarrer des discussions avec Bouygues Construction pour la mutualisation d’un futur parking qui sera placé sous un centre commercial. Dans la journée, les clients pourront accéder aux places qui seront ensuite occupées par des résidents qui ne disposent pas de places attitrées. « Il s’agit d’une tendance de fond sachant qu’aujourd’hui on prévoit 0,6 place par appartement contre 1,2 place auparavant ! », rapporte Jean-Louis Peyre qui souhaite accélérer le développement commercial de l’entreprise en recrutant en fin d’année 4 commerciaux.

Eliane Kan

Commentez

Participez à la discussion