Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Céleste Thomasson (Morphotrak) : Nous prévoyons un intérêt accru pour les technologies biométriques et sans contact

Céleste Thomasson, PDG depuis 2014 de MorphoTrak, filiale américaine du groupe Morpho (Safran), fait partie des 5 lauréates du prix féminin de l'identité biométrique organisé par SecureIDNews. D'origine franco-américaine, l'ancienne directrice juridique du groupe Safran où elle a travaillé jusqu'en 2013 est titulaire d'un doctorat en droit obtenu à la Southwestern Law School de Los Angeles, en Californie.

Quelles sont, selon vous, les qualités personnelles et professionnelles qui vous ont valu de figurer parmi les cinq lauréates du prix féminin de l’identité biométrique ?
 
Il y a eu plus de 50 candidatures pour ce prix. Les organisateurs ont pris leur décision en se basant sur les rôles clé qui contribuent à faire progresser l’industrie : le lobbying, les normes, l’industrie et les grands programmes gouvernementaux. Pour ma part, j’ai reçu ce prix dans la catégorie industrie au titre de ma contribution à la croissance et à la stratégie de MorphoTrak dans le secteur de la biométrie aux Etats-Unis. Durant ces 18 derniers mois, nous avons réussi à attirer des PME qui comptaient parmi les meilleures de notre profession outre-Atlantique. Nous avons également lancé des produits innovants comme MorphoWave. Il s’agit d’une solution de lecture d’empreinte digitale sans contact pour le contrôle d’accès qui a remporté le prix du meilleur nouveau produit au salon ISC-West qui s’est tenu à Las Vegas en avril 2015. En outre, le jury a reconnu mon rôle dans l’acquisition de L-1 Identity Solutions par Safran en 2011 qui a été la plus importante acquisition biométrique dans l’histoire et qui a contribué à stabiliser l’industrie biométrique aux Etats-Unis.
Quelle est la place de MorphoTrak sur le marché américain ?

MorphoTrak emploie 400 salariés environ et fait partie de la division sécurité de Morpho (groupe Safran). Nous fournissons des solutions multi-biométriques d’identification et de sécurité à un large éventail de marchés incluant les forces de l’ordre, les services gouvernementaux, le contrôle des frontières, le comptage de temps et de présence ainsi que la sécurité des échanges commerciaux. Nos solutions bénéficient d’un savoir-faire industriel de plus de 40 ans qui est mis au service de plus de 1.000 clients publics et privés. Nous disposons d’un centre d’excellence dépendant de l’organisation mondiale de R&D de Morpho. Le groupe investit 9% environ de son chiffre d’affaires et plus de 30% de ses effectifs dans la R&D et l’innovation.
Quels sont les principaux axes de développement de la biométrie pour ces prochaines années ?
 
Nous prévoyons un intérêt accru pour les technologies sans contact, notamment en ce qui concerne la lecture des empreintes digitales, le visage et l’iris. Nous nous attendons aussi à voir aux Etats-Unis de plus en plus de technologies biométriques déployées à l’entrée et à la sortie des aéroports et des postes de douanes.
Comment la société MorphoTrak compte-t-elle relever le défi ?
MorphoTrak travaille activement à un certain nombre de pilotes et de démonstrations pour le gouvernement américain avec des technologies de pointe tel que MorphoWave, la lecture combinée de l’iris et du visage ainsi que des systèmes de matching multi-biométriques. MorphoTrak a l’intention de promouvoir certaines des références clé de Morpho en matière de contrôle aux frontières en-dehors du territoire américain (notamment des aéroports aux Emirats arabes unis, en Australie ou à Singapour ) afin de montrer au gouvernement américain en quoi ces produits et solutions de pointe sont en mesure d’améliorer la sécurité du territoire américain et de rationaliser les processus de gestion des flux d’entrée et de sortie.

Propos recueillis par Eliane Kan

Commentez

Participez à la discussion