Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Canon lance une mini caméra dôme discrète et efficace

Dotée d'un nouveau capteur et de fonctions intelligentes embarquées, la caméra VB-S30D concentre des technologies avancées. Tout en étant facile à intégrer.

Dotée d’un nouveau capteur et de fonctions intelligentes embarquées, la caméra VB-S30D concentre des technologies avancées. Tout en étant facile à intégrer.

Discrétion oblige, certains lieux publics comme les musées, hôpitaux, points de vente… sont demandeurs de caméras plus petites mais tout aussi efficaces. Un besoin auquel le constructeur Canon répond avec sa nouvelle gamme de mini dômes PTZ baptisée « Canon VB-S30D ». Laquelle sera lancée début janvier 2014.

Full HD. Doté d’un nouveau capteur, cette caméra dôme d’à peine 3 cm de diamètre délivre des images en qualité Full HD (1 920 pixels × 1 080 pixels) à la vitesse de 30 images par seconde, de jour comme de nuit grâce à son correcteur d’image. « Nous sommes les seuls acteurs du marché à fabriquer tous les composants embarqués dans la caméra. De l’optique à la puce en passant par les capteurs », souligne Yvan Le Verge, responsable du développement des nouveaux marchés et de la vidéo professionnelle de Canon Professional Imaging. Compacte et orientable dans plusieurs directions, la VB-S30D embarque un système d’analyse d’images qui détecte par exemple un objet en mouvement ou abandonné, des manipulations non autorisées etc. En cas d’anomalie une alarme sonore, visuelle ou par mail peut être envoyée. Ce qui évite au personnel en charge de la sécurité d’être submergé par trop d’images inutiles.

Facilité d’intégration. Par ailleurs, les images peuvent soit être enregistrées en local sur une carte mémoire SD 64 Go (Giga octet) soit acheminées sous Ethernet IP vers des consoles. Côté installation, la caméra joue la facilité d’intégration. D’ailleurs, Canon est membre du forum ONVIF, (Open Network Video Interface Forum), il s’agit d’un standard de sécurité matérielle ouvert à tous. L’objectif étant d’assurer l’interopérabilité des équipements, quel que soit le fabricant. « En 2014, la caméra sera compatible avec 60% des logiciels du marché. En 2016, cette compatibilité sera de 90% », indique le fabricant qui vise, avec cette offre, le marché aussi bien des installateurs de courants faibles que des électriciens.


Eliane Kan

Commentez

Participez à la discussion