Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risque incendie

Incendie Chantier BTP : Comment Prévenir les Risques?

Le spécialiste français de l’assistance médicale en milieu professionnel PmSm fait un point prévention sur les incendies sur les chantiers.

En chantiers, les mesures de prévention aux risques incendies sont clés

Les chantiers sont des lieux dangereux par nature – point chaud, machineries coupantes, matériels de soudure etc – et l’incendie est une des problématique de sécurité majeur dans le btp pour toutes les parties prenantes.

Non seulement les ouvriers sur place, les services de secours/ pompiers sont concernés en cas de feu, mais aussi les assureurs.

Nombreux sont les déclencheurs incendie sur un chantier

Outre la canicule et la sécheresse, le risque incendie dépend de nombreux autres facteurs sur un chantier. Étincelles issues d’un arc électrique, chalumeau, produits inflammables voire mégot de cigarette mal éteint…

les risques de départ de feu s’avèrent nombreux. Pour y remédier, le spécialiste français de l’assistance médicale en milieu professionnel PmSm vient de publier une liste de conseils à destination des artisans et personnel du BTP.

soudage-de-metauxLe soudage de métaux est une opération particulièrement risquée. © Patrick Delapierre / Inrs

Le soudage de métaux est une opération particulièrement risquée. © Patrick Delapierre / Inrs

Focus sur les risques incendies en chantiers: bonne pratiques

« Une infrastructure médicale est obligatoire pour les chantiers et les sites industriels qui accueillent plus de 200 personnes, collaborateurs et sous-traitants compris » rappelle Philippe Borel, médecin et président de PmSm.

Cet expert de l’assistance médicale d’urgence fait aujourd’hui un point prévention sur le risque incendie sur les chantiers.

1. Identifier les sources d’incendie: premier acte de vigilance

« Un premier axe de prévention consiste à identifier les différentes sources de risques sur le chantier » indique le spécialiste qui cite tout d’abord le risque climatique avec notamment la foudre ainsi que le risque chimique issu des colles et solvants.

Autre facteur à prendre en compte, les risques électriques et mécaniques. Notamment lorsqu’un défaut électrique ou l’utilisation d’une machine provoquent des étincelles ou un arc électrique.

les-solvants-doivent-etre-eloignes-des-etincelles

Les solvants et produits inflammables doivent être tenus éloignés de toute source d’étincelle. © Gael Kerbaol / Inrs

2. Gare aux mégots de cigarette

Il ne faut pas non plus oublier le risque thermique, notamment avec les appareils qui créent des points chauds comme les chalumeaux et les postes à souder.

«Et enfin le risque humain n’est pas à négliger : un mégot de cigarette jeté non loin d’un matériau inflammable peut entraîner des conséquences dramatiques » prévient Philippe Borel.

3. Éloigner les solvants

Une fois les risques identifiés, il s’agit de respecter certaines règles de sécurité. Par exemple, en surveillant de près les points de chute des étincelles d’une meuleuse.

Autre mesure de prévention, les éléments inflammables tels que les bouteilles de gaz et les solvants doivent se tenir éloignés de toute source d’étincelle.

« Gare aussi aux surcharges électriques et aux mégots de cigarette. Il faut privilégier l’aménagement d’un coin réservé aux fumeurs » rappelle le médecin.

4. Placer les extincteurs au bon endroit

Par ailleurs, la prévention du risque incendie sur le chantier nécessite certains aménagements en amont.

Ainsi, les équipements de sécurité comme les défibrillateurs et les extincteurs doivent être placés à des points stratégiques, fixes et facilement accessibles.

Pour y parvenir, il est possible de déterminer leur emplacement grâce au Document unique d’évaluation des risques (DUER).

De même, les points chauds, pour lesquels un « permis de feu » est exigé, doivent être formalisés.

Les zones d’évacuation devront également être définis en amont du chantier.

5. Nommer un responsable sécurité incendie

«Il faut également penser à prévoir la localisation de l’infirmerie de chantier, habituellement sur la base vie, pour pouvoir réagir rapidement en cas de blessure ou d’accident » conclut l’expert qui cite également l’importance du rôle du responsable sécurité incendie.

Le responsable sécurité incendie a pour mission de faire le lien avec les services d’urgence, les services de santé au travail et les représentants du personnel mais aussi la mise en place d’une démarche de prévention incendie en amont du chantier.

Il est garant de l’installation du système de sécurité incendie sur le lieu des travaux, il assure que la réglementation soit suivit à la lettre et la mise en place de toutes les installations (ex: alarme incendie) nécessaires à la prévention d’un incendie.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion