Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Avec l’émergence des EDPM, les Français encore plus inquiets pour la sécurité routière

Une étude réalisée par 3M révèle une préoccupation grandissante des Français pour la sécurité au volant. Une tendance qui s’explique par la multiplication des Engins de déplacement personnels motorisés (EDPM) dans les rues.

La sécurité routière reste un sujet de préoccupation majeur pour 76 % des Français. C’est ce que révèle une récente enquête du conglomérat américain d’industriels 3M qui s’est intéressé à la perception de la sécurité routière des individus dans le monde, dont les Français. Réalisée fin 2021 par Morning Consult, cette étude a interrogé 22 000 personnes sur leurs principales préoccupations en tant qu’usagers de la route.

83%-des-sondes-craignent-le-telephone-au-volant

83 % des sondés craignent principalement les automobilistes qui téléphonent au volant. © Petto 123 / Pixabay

Le téléphone au volant, premier risque

Parmi les sources d’inquiétudes les plus importantes, les sondés citent les conducteurs qui envoient des SMS ou parlent au téléphone en conduisant (83 %), les négligences des autres conducteurs (83 %), le mauvais temps (74 %). Ils craignent également la visibilité nocturne (71 %) ainsi que les routes sinueuses ou virages serrés (65 %). 

72%-craignent-les-edpm

72 % des sondés craignent le manque de visibilité des usagers d’EDPM au volant. © NellaFoto / Pixabay

L’arrivée des EDPM

Récemment, une nouvelle préoccupation a émergé avec la multiplication des vélos et des nouveaux Engins de déplacement personnels motorisés (EDPM) comme les trottinettes électriques, gyropodes et autres hoverboards. Ainsi 42 % des Français se sentent-ils particulièrement inquiets lorsqu’ils circulent à vélo. De même, 72 % de nos concitoyens se disent préoccupés par la visibilité des cyclistes. Tandis que 83 % d’entre eux réclament l’installation de pistes cyclables dédiées, protégées et visibles. 

Une mortalité en augmentation

Il faut dire que selon les derniers chiffres publiés par le ministère de l’Intérieur, le 21 janvier 2022, la mortalité des cyclistes a explosé avec 226 personnes décédées en 2021. Ce qui représente 39 morts de plus qu’en 2019 et 48 de plus qu’en 2020. Pour la première fois depuis 20 ans, la mortalité des cyclistes a atteint le seuil des 200 tués.

 Créer des pistes dédiées aux EDPM

Pour y remédier, l’enquête insiste sur l’importance de créer des pistes dédiées. À cet égard, le groupe 3M s’est associé à la fondation MAIF pour un projet de recherche en sciences comportementales appliqué à la sécurité routière. Son objectif : optimiser les infrastructures de protection des usagers vulnérables.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion