Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Apple devrait « prendre soin de ses ouvriers chinois »

Derrière les jolis et high tech objets vendus sur toute la planète par Apple, se cache une réalité qui n’est pas toujours reluisante. C’est à cette réalité qu’a été confronté le P-dg du groupe lors de son récent voyage en Chine...

Derrière les jolis et high-tech objets vendus sur toute la planète par Apple, se cache une réalité qui n’est pas toujours reluisante. C’est à cette réalité qu’a été confronté Tim Cook, le P-dg du groupe, lors de son récent voyage en Chine (une première pour un dirigeant de la marque : Steve Jobs ne s’y était jamais rendu…).
Apple a longtemps considéré la Chine comme une usine à fabriquer ses produits. Aujourd’hui, sa population d’1,350 milliard fait d’elle un marché énorme que ne peut plus ignorer la marque à la pomme qui y avait d’ailleurs ouvert un Apple Store en 2008. Selon le Figaro*, « le monde chinois – Chine continentale, Hongkong, Macao et Taïwan – représente déjà le deuxième marché de la marque, derrière les EU ».
Outre des rencontres avec des opérateurs téléphoniques et autres discussions à caractère stratégique, le voyage du P-dg d’Apple avait aussi – surtout ? – pour but de tenter de répondre à la vague de vives critiques concernant les conditions de fabrication de ses produits…
Rappelons qu’il y a deux ans, une vague de suicides chez Foxconn avait mis sur le devant de la scène cet important fournisseur d’Apple (production d’iPhone et d’iPad). Ajoutons à cela, une explosion, des intoxications d’ouvriers par des produits chimiques… L’image de la marque Apple en était sortie fortement ternie. Un acteur américain avait même réussi à faire croire à ces concitoyens que « des enfants de 12 ans travaillaient dans des usines gardées par des vigiles armés », avant de reconnaître le caractère mensonger de ses déclarations*.
Avec une certaine forme de cynisme, les autorités chinoises ont profité de ce voyage pour rappeler aux entreprises étrangères de « davantage prendre soin de leurs ouvriers ».
* Le Figaro Economie, vendredi 30 mars.

Commentez

Participez à la discussion