Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Alcool au travail : trois questionnaires pour un repérage précoce

Ces documents conçus pour être utilisés lors des visites médicales de santé au travail favorisent le dépistage d’une consommation à risque d’alcool chez les salariés.

Depuis la loi de juillet 2011, les Services de santé au travail ont également pour mission de prévenir le mésusage d’alcool et de drogues sur le lieu de travail (article L. 4622-2 du Code du travail). Le repérage minimum consiste à interroger systématiquement le patient salarié sur sa consommation d’alcool durant la consultation (« Quand, comment et combien d’alcool consommez-vous ? »). Cependant, l’utilisation d’un questionnaire standardisé a pour avantage d’éviter toute confrontation, tout en quantifiant l’usage d’alcool et en abordant ses conséquences.

Trois questionnaires au choix. Le questionnaire Deta (Diminuer, Entourage, Trop, Alcool) est le premier des tests dans le guide de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES). Il comporte quatre questions : « Avez-vous déjà ressenti le besoin de diminuer votre consommation de boissons alcoolisées ? », « Votre Entourage vous a t-il déjà fait des remarques au sujet de votre consommation ? », « Avez-vous déjà eu l’impression que vous buviez Trop ? » et « Avez-vous déjà eu besoin d’Alcool dès le matin pour vous sentir en forme ? ». Au-delà de deux réponses positives, la probabilité de consommation excessive d’alcool ou d’alcoolo-dépendance est élevée. La limite de ce test tient à la période de référence : les réponses concernent la vie entière de la personne, les réponses font plutôt référence à un ressenti qu’à des éléments chiffrables.

Le questionnaire Audit (Alcohol Use Disorders Identification Test) est un test de dépistage international mis au point par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Il interroge le patient sur sa consommation, les symptômes de dépendance ou les autres aspects négatifs d’un usage excessif. Son adaptation française a été validée en 2005. Problème : il est long à remplir. Des versions abrégées sont donc proposées, comme Audit-C, dont il reprend seulement trois questions.

Enfin, le questionnaire Face comporte cinq questions sur la fréquence et le dosage de consommation ainsi que sur les sensations du salarié. En cas de dépistage d’usage à risque, le professionnel de santé au travail peut réaliser une intervention brève : elle nécessite seulement quelques minutes, déclenche le plus souvent la prise de conscience et incite à un changement de comportement. Les interventions brèves en alcoologie sont des techniques thérapeutiques développées sur un modèle qui utilise en même temps l’évaluation, le conseil et la stratégie comportementale.

Caroline Albenois

Commentez

Participez à la discussion