Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Workwear : Ex Nihilo se lance dans l’entretien

Le fabricant vient de développer une offre de collecte de vêtements professionnels qui consiste à en assurer l’entretien, le lavage et la réparation. L’entreprise a également mis au point une application destinée à garantir la traçabilité des EPI mais aussi à envoyer une alerte si le vêtement est abîmé.

Chargés de protéger les artisans contre l’exposition à des risques variés, les équipements de protection individuelle (EPI) nécessitent un entretien extrêmement rigoureux. Mieux vaut donc faire appel à un professionnel capable de déceler une anomalie sur le vêtement et de la réparer. Le fabricant girondin de vêtements professionnels Ex Nihilo vient justement de lancer Georges, une offre d’entretien et de nettoyage de vêtements d’image et de vêtements techniques.

Des partenariats enrichissants
Du fait de son expérience en matière de fabrication d’EPI, mais aussi à l’issue d’une phase d’expérimentation d’un an avec les collaborateurs de la SNCF, l’entreprise est bien placée pour connaître les contraintes techniques des tenues et de leur lavage. Pour ajouter une corde à son arc, elle a également établi un partenariat avec Xeros, une entreprise réputée pour ses innovations en matière de blanchisserie.

Un appui logistique
A eux deux, ces partenaires ont pu développer un service logistique garantissant une traçabilité en temps réel des vêtements. Pour ce faire, chaque tenue est dotée d’un QR Code qui permet de veiller à son suivi tout au long du processus d’entretien. Durant ces étapes, le fabricant s’assure également de l’état général de chaque tenue et, le cas échéant, répare les anomalies.

Une app pour le suivi des produits
Afin de tenir les propriétaires des EPI informés, le fabricant a également développé une application, également baptisée Georges. Parmi les services délivrés, les entreprises peuvent suivre en direct le processus de nettoyage et de réparation du vêtement, effectuer une demande de réparation à travers une boîte de dialogue ou encore recevoir des notifications.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion